Vue sur Erice A. Bonvini Le temple dorique de Ségeste Manuel Le théâtre romain de Marinella à Selimonte M. Guy Vue sur Palerme depuis le mont Pellegrino B. Wermer La grotte de Sainte Rosalie à Palerme  T.A. Paysage dans la réserve du Zingaro D. Pugliesi Le fort du mont Sainte-Catherine à Favignana D.R. Le vestiges de la ville de Mozia H. Franck La cathédrale de Palerme A.V./H. Payant Vue de Cefalù A.V./ J.-B. Rabouin
Circuit 8 jours / 7 nuits
Les temps forts

  • les plus beaux sites antiques grecs : Ségeste et Sélinonte
  • la découverte des zones protégées de la réserve du Zingaro et des îles Égades
  • les joyaux de l'héritage arabo-normand : Palerme et Cefalù
  • les balades dans des paysages variés

Nouveau
10 à 18 participants
Forfait par personne : à partir de 1 530

Baignée par les eaux céruléennes de la Méditerranée, la Sicile marie des paysages somptueux et des sites archéologiques majeurs. Cet itinéraire vous emmènera, entre saveurs locales et jolies balades, à la rencontre du fabuleux décor naturel de l‘île et de son riche patrimoine, témoin de son histoire passionnante.

1er jour : Paris, Lyon, Marseille ou Nantes/Palerme.

2e jour : Palerme – excursion au mont Pellegrino.

Le matin, balade vers le mont Pellegrino en empruntant l'imposant chemin dallé des pèlerins, datant du XVIIe siècle, afin de rejoindre le sanctuaire dédié à sainte Rosalie, la sainte protectrice de Palerme. Le parcours offre une magnifique vue sur toute la ville de Palerme et sur la campagne environnante (parcours de 3 km ; 2 h de marche env. ; dénivelé positif 400 m). Déjeuner typique en cours d'excursion. Retour à Palerme dans l'après-midi pour la découverte de la ville : la cathédrale, splendide exemple d’architecture gothique catalane ; les Quattro Canti ; le palais des Normands, actuel siège du Parlement régional, qui abrite la chapelle Palatine, édifiée pour Roger II, l'un des joyaux de la ville par sa décoration de mosaïques.

3e jour : Palerme/la réserve naturelle du Zingaro/Ségeste/Trapani.

Route vers la réserve du Zingaro, la première réserve naturelle créée en Sicile. Cette zone, qui s'étend sur environ 7 km, abrite une dizaine d'espèces d'oiseaux, dont le faucon pèlerin, la buse et la crécerelle. Le palmier nain pousse spontanément sur les versants des collines de garrigue, ainsi que de nombreuses autres plantes comme les oliviers, les caroubiers et les euphorbes. Balade dans un décor rythmé de falaises de roche calcaire et de petites criques baignées par une mer translucide (parcours de 6 km ; 3 h de marche env. sur sentiers balisés ; dénivelés + 50 m puis - 50 m). Déjeuner sous forme de pique-nique à base du pane cunzato, spécialité sicilienne. Dans l'après-midi, route vers Ségeste. Découverte à pied du site (2 h env.), qui conserve l'un des plus beaux temples doriques que nous ait laissé l'Antiquité, parfaitement bien conservé. Il fut entrepris entre 426 et 416 av. J.-C., mais la construction s’arrêta après la prise de Sélinonte par les Carthaginois en 409. Continuation avec le théâtre antique creusé sur le flanc du mont Barbaro, avec son vaste hémicycle et ses gradins. Transfert à l'hôtel situé à Trapani (ou ses environs).

4e jour : Trapani – excursion à la lagune de Stagnone et à Érice.

Excursion en bateau dans la lagune de Stagnone (10 mn de traversée env.), la plus grande lagune de Sicile (2 000 ha) et réserve naturelle depuis 1984. Elle s'étend entre la côte et l'Isola Grande et baigne les îles de San Pantaleo (connue sous son nom antique de Mozia), Santa Maria et Schola. Découverte des vestiges de la cité phénicienne de Mozia, ancienne colonie carthaginoise. Déjeuner sur l'île sous forme de pique-nique à base de spécialités locales. Retour en bateau et route vers le village médiéval fortifié d'Erice. Balade au fil des ruelles étroites à la découverte de la puissante forteresse punique édifiée sur un éperon rocheux : les églises baroques et gothiques ; le jardin du Balio, qui offre une vue magnifique sur Trapani et les îles Égades ; le château di Venere (ext.). Possibilité de déguster la pâtisserie locale à base d'amandes. Retour à Trapani ou ses environs.

5e jour : Trapani – excursion aux îles Égades.

Embarquement pour l'île de Favignana (1 h de traversée env.), la plus grande des îles Égades, située à 15 km environ au large de la côte de Trapani. La ville de Favignana avec son petit port est dominée par le fort de Santa Catarina, construit à l’origine par les Arabes comme mirador, agrandi par la suite par les Normands, et employé plus tard comme prison par les rois Bourbons. L'île doit son développement à la famille Florio qui donna son essor à la pêche au thon. Visite du musée Tonnara Florio (sous réserve), dédié à l’industrie thonière et à la mattanza (méthode traditionnelle de pêche au thon). Après le déjeuner, balade guidée à vélo (2 h env.) à la découverte de l'île et de ses nombreuses calanques (possibilité d'une baignade). Retour en bateau à Trapani (ou ses environs).

6e jour : Trapani/Sélinonte/Palerme.

Route vers le vaste site de Sélinonte. À travers les nombreux vestiges qui s'offrent à nous apparaît la ville antique, avec une acropole, une enceinte, des portes ainsi que six temples datés des Ve et VIe siècles, dont l'un est remarquablement conservé. Découverte de la partie orientale du site, puis balade en direction de la colline où se dressent l'acropole et d'autres temples, aux vestiges évocateurs (parcours de 3 km ; 2 h de marche env. sur sentiers balisés ; dénivelé +30 m). Poursuite en car vers les caves di Cusa, anciennes carrières à fournir les matériaux pour la construction des temples de Sélinonte. Déjeuner en bord de mer à base de poissons. L'après-midi, route vers la capitale sicilienne. Arrêt en cours de route dans une ferme agricole biologique pour une dégustation d'huile d'olive et de vins locaux. Installation à l'hôtel.

7e jour : Palerme – excursion à Cefalù.

Route vers Cefalù, petite cité pittoresque à l’ombre du promontoire rocheux de la Rocca, où le roi normand de Sicile, Roger II de Hauteville, fit édifier en 1131 la célèbre cathédrale normande qui conserve de remarquables mosaïques du XIIe siècle (visite intérieure). Puis montée à la Rocca de Cefalù, lieu de fondation initial de la ville. Il porte des ruines de différentes époques dont le temple préhellé,nique de Diane et un château des XIIe et XIIIe siècles. Depuis le promontoire, vue superbe sur la région de Capo d'Orlando à Palerme avec Cefalù en contrebas (parcours de 3 km ; 1 h 30 de marche env. ; dénivelé +255 m). Après le déjeuner, retour à Palerme pour la visite du musée archéologique régional Salinas, situé dans un ancien couvent de Philippins. Le musée abrite une riche collection de vestiges archéologiques provenant des sites siciliens, tout particulièrement de Sélinonte (très belles métopes).

8e jour : Palerme/Paris, Lyon, Marseille ou Nantes.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page