Monastère de Guèghard A.V./ J.-M. Deladerrière Le monastère de Tatèv A.V./J.-M. Deladerrière Le temple gréco-romain de Garni A.V./C. Bichard Les vestiges de la cathédrale de Zvarnots A.V./C. Bichard Le musée d’Histoire d’Arménie à Erevan A.V./C. Soulié Khatchkar au monastère d’Haghbat A.V./C. Palaprat Panorama sur les monts Guègham, depuis le temple de Garni A.V./C. Palaprat Le monastère de Noravank A.V./C. Palaprat Le lac Sèvan A.V./S. Tossounoglou La cathédrale d’Etchmiatzin A.V./S. Tossounoglou
Circuit 11 jours / 10 nuits
Les temps forts

  • la bibliothèque des manuscrits anciens d’Erevan
  • les cheminées des fées de Khndzoresk
  • le monastère de Noravank
  • le monastère rupestre de Guèghard

15 à 25 participants
Forfait par personne : à partir de 1 730

Influences perse, grecque, romaine et chrétienne se révèlent au fil de ce voyage en terre arménienne et mettent au jour une culture de plus de 3 000 ans. Le fil des découvertes culturelles et historiques – églises, anciens manuscrits, monastères, caravansérails, citadelles… – ou naturelles – superbes paysages du lac Sèvan, hautes montagnes et forêts servant d’écrin aux monastères – conte en filigrane les beautés et tragédies de l’Arménie contemporaine.

1er jour : Paris/Erevan.

2e jour : Erevan – excursion à Etchmiadzin.

Départ pour Etchmiadzin, ancienne capitale de l’Arménie fondée au iie s. et siège du Catholicossat, centre spirituel de la communauté arménienne apostolique internationale : visite de l’église Sainte-Hripsimée et de la cathédrale, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Possibilité d’assister à l’une des plus anciennes liturgies (sauf départ du 06.06). En route, arrêt aux vestiges de la cathédrale de Zvartnots (viie s.). À Erevan, découverte du musée national d’Histoire, l’un des principaux musées du pays, dont les collections archéologiques, ethnographiques, numismatiques et documentaires rassemblent environ 400 000 pièces.

3e jour : Erevan – excursion à Ambèrd.

Route vers la région de l’Aragatz. Découverte de la citadelle médiévale d’Ambèrd (xe s.), ses remparts, son donjon, son église et ses bains. Lovée au cœur d’un cirque montagneux, elle se dresse à 2 300 m d’alt. sur un éperon rocheux et offre un superbe panorama sur les environs. Puis, visite du monastère de Saghmosavank. Au retour, montée à la colline de Tzitzèrnakabèrd (fort aux hirondelles) où se trouve le mémorial du Génocide de 1915.

4e jour : Erevan/les régions de l’Aragatsotn et du Chirak/Gumri.

Visite du Matènadaran, la bibliothèque des manuscrits anciens, gardienne de la mémoire du peuple arménien au travers de la langue et de l’écriture (très riche collection de manuscrits enluminés). Départ vers les pentes du mont Aragatz (le plus haut sommet du pays à 4 090 m d’alt.). À Ashtarak, chants et danses au musée Pertch Prochyan qui présente des scènes de la vie à la campagne. Puis, halte aux vestiges du viie s. : cathédrale Saint-Grégoire d’Aroutj, cathédrale et église de Talin. En arrivant à Gumri, ex-Leninakan pendant la période soviétique, tour de ville à pied.

5e jour : Gumri/les monastères de Sanahin et d'Haghbat.

Traversée de la vallée du Pambak en direction d’Alaverdi et de la belle vallée encaissée et verdoyante du Débèd, marquée par l'industrialisation soviétique. Visite des monastères de Sanahin et de Haghbat classés au patrimoine mondial de l’Unesco comme “la plus remarquable manifestation architecturale de l'art religieux arménien entre le xe et le xiiie siècle”. Nuit dans la région (Haghbat ou Toumanyan).

6e jour : Haghbat ou Toumanyan/Dilidjan/les monastères de Gochavank et d’Haghartzin/le lac Sèvan.

Départ vers la région du Tavouch pour Dilidjan, ancienne station thermale et climatique. Visite du monastère de Gochavank, évocateur de nombreuses influences et l’un des principaux centres culturels d’Arménie au xiie s., puis du monastère d’Haghartzin (fin xiie s.) qui doit à son fondateur, l’abbé Khatchatour Taronètsi – poète, musicien et musicologue –, sa vocation musicale. Continuation jusqu’au lac Sèvan, surnommé “la perle de l’Arménie” : visite de la presqu’île et des deux églises du monastère de Sèvan (230 marches). Nuit à Tsaghkadzor ou dans les environs.

7e jour : le lac Sèvan/Noratous/Soulema/Djèrmouk.

Route via la rive du lac Sèvan où se trouve l’impressionnant cimetière de Noratous, parsemé de khatchkars : pierres sculptées de croix, caractéristiques de l’art arménien. Continuation vers le sud du pays, de la vallée du Yèghèguis à la vallée de l’Arpa : passage du col de Soulema, à 2 410 m d’alt., gardé par un caravansérail du xive siècle. Nuit à Djèrmouk, station thermale réputée.

8e jour : Djèrmouk/le monastère de Tatèv/Khndzoresk/Goris.

Route jusqu’à la région du Siounik, qui frappe par sa grande diversité, entre immenses réservoirs d’eau, cheminées des fées et forêts centenaires. Continuation le long du canyon de la rivière Vorotan, surplombé par le complexe monastique de Tatèv (du ixe au xiiie s.) et auquel on accède par le téléphérique le plus long du monde. Puis, excursion en minibus à l’ancien village troglodytique de Khndzoresk (balade facultative par un pont suspendu et 400 marches). Nuit à Goris.

9e jour : Goris/Noravank/Khor Virap/Erevan.

Visite de l’observatoire mégalithique de Karahunge. Route des monts du Vayots Dzor vers la plaine d’Ararat. Visite du monastère de Noravank (xiiie-xive s.). Situé dans un merveilleux décor naturel de roches ferrugineuses, cet ancien siège épiscopal possède l’un des plus beaux tympans sculptés du pays. Puis, découverte du monastère de Khor Virap (xviie s.) où fut retenu pendant 13 ans saint Grégoire l’Illuminateur, avant que le roi d’Arménie ne se convertisse en 301 – l’Arménie devenant ainsi le premier État chrétien au monde. Vue sur le mont Ararat, aujourd’hui situé en Turquie. Retour à Erevan.

10e jour : Erevan – excursion à Garni et à Guèghard.

Au cœur des monts Guègham, découverte de deux fleurons du patrimoine arménien : la citadelle de Garni et son fameux temple gréco-romain (ier s.), puis le monastère rupestre de Guèghard, à moitié creusé et sculpté dans le roc (xiiie s.). Retour à Erevan. Visite du musée du cinéaste, peintre et décorateur Sergueï Paradjanov (1924-1990). Dîner d’adieu avec musique folklorique.

11e jour : Erevan/Paris.

À noter : l’ordre des étapes et visites pourra être modifié en raison d’impératifs locaux. Un monastère peut être remplacé par un autre en cas de restauration.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page