Circuit découverte de l'Iran

Le pont Khaju à Isfahan A.V./A.-G. Brugeron Plafond du Narenjestan-e Qavan (Shiraz) A.V./A.-G. Brugeron Plafond du palais Ali Qapu à Isfahan A.V./A.-G. Brugeron Bas-relief à Persépolis A.-G. Brugeron Vue sur Yadz et la mosquée du Vendredi A.V./V. Charrier Sur le site de Persépolis A.V./Y. Bourgeois Plafond de la mosquée des Roses à Shiraz A.V./ V. Charrier Mosquée de Lotfollah à Isfahan A.V./M.-A. Massenet Au cœur d’un bazar d’Isfahan  A.V./M.-A. Massenet La place royale d’Isfahan et la mosquée Lotfollah M. et F. Charles Détail du plafond de la mosquée du Vendredi, à Yadz J.-F. Tourniquet
Circuit 11 jours / 10 nuits
Les temps forts

  • le site antique de Persépolis
  • la place royale d'Isfahan
  • l’architecture du désert à Yazd
  • le jardin des Orangers à Shiraz

15 à 25 participants
Forfait par personne : à partir de 2 050

En Iran, la réalité rejoint le rêve. La richesse des mosquées, la luxuriance des jardins, le raffinement de la civilisation persane... toutes les images magnifiques que notre esprit associe immédiatement à ce pays se révèlent aux voyageurs éblouis dès leur première découverte. Véritable plongée au cœur des civilisations élamites, achéménides et sassanides, cet itinéraire dévoile l’essentiel de l’Iran d’hier et d’aujourd’hui.

1er jour : Paris/Téhéran.

Longues formalités d’entrée et transfert à l’hôtel.

2e jour : Téhéran/Shiraz.

Découverte de la moderne et très vivante capitale iranienne occupant les rebords d’un plateau aride à 1 300 m d’altitude. Visite du musée archéologique d'Iran qui renferme des vestiges des époques pré-islamique et islamique jusqu'à la dynastie sassanide (riche collection de poteries, fresques, bas-reliefs...) ; du musée des Tapis (tapis classiques persans et kilims de tout l’Iran) ; du palais du Golestan, l’un des plus anciens ensembles de Téhéran, développé et choisi comme résidence et siège du gouvernement par les rois qadjars (xixe s.), récemment inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco (visite d’un pavillon et des jardins) ; la place Azadi et sa fameuse tour éponyme (ou tour Shahyad), qui constitue l'un des symboles de la ville. Vol pour Shiraz (1 h 20 env.).

3e jour : Shiraz – excursion à Persépolis, Naqsh-e Rostam et Naqsh-e Radjab (150 km).

Départ pour Persépolis, la légendaire cité royale de l’Empire achéménide, fondée par Darius ier à la fin du vie s. av. J.-C. Découverte du site (accès par 111 marches) : la porte des Nations et ses taureaux ailés sculptés monumentaux ; les vestiges des palais de Darius (le Tachara) et Xerxès(le Hadish) ; l'Apadana (salle du trône), l'une des constructions les plus imposantes et les plus complexe de Persépolis, dont les escaliers sont sculptés de magnifiques bas-reliefs… Poursuite par la visite de Naqsh-e Rostam, nécropole consacrée à quatre souverains achéménides et sassanides, aux tombeaux spectaculaires taillés dans la roche d'une chaîne de montagnes, puis, à proximité, le site de Naqsh-e Radjab et ses bas-reliefs d’époque sassanide.

4e jour : Shiraz.

Visite de la ville, berceau des deux principales dynasties perses (achéménide et sassanide) dont les poètes chantèrent si bien la douceur de vivre. Parmi les découvertes : le jardin des Orangers (Narenjestan-e Qavam, belle maison de style qâdjâr et son jardin) ; les mosquées Atiq (ancienne mosquée du Vendredi) et Nasir ol-Molk, aux façades recouvertes de faïences aux motifs de fleurs en vase à dominante rose et aux vitraux colorés ; le mausolée Shâh Cherâgh, très richement décoré, et premier lieu de pèlerinage chiite de la ville (ext.) ; la médersa Khan ; le bazar ; le tombeau du poète Hafez et ses jardins, où nombre d'Iraniens viennent se recueillir.

5e jour : Shiraz/Pasargades/Yazd (470 km).

Route vers le haut plateau où s’élevait Pasargades, berceau et ancienne capitale de l’Empire achéménide, inscrite au patrimoine de l'Unesco : tombeau en pierre attribué à Cyrus. Continuation vers Yazd, en lisière du désert Dasht-e Kavir. Cette ville fut un véritable “port chamelier” grâce à son antique système d’irrigation drainant l’eau de la montagne. En fin d’après-midi, visite du site zoroastrien près du village de Cham.

6e jour : Yazd.

Visite de la ville : place et portail Amir Chakhmâq, mausolée de Seyed Roknaddin, musée de l’Eau (histoire, enjeux, techniques de captation et de conservation de l’eau). Promenade dans les ruelles pleines de charme de la vieille ville en pisé, l’une des plus anciennes au monde : le quartier de Fahadan et ses citernes, la maison Lari’ha d’époque qâdjâr, l’ancienne prison d’Alexandre, la mosquée du Vendredi, le jardin de Dowlat Abad et sa haute tour du Vent, le temple du Feu, en activité, marquant la présence d’une communauté zoroastrienne.

7e jour : Yazd/Naïn/Isfahan (310 km).

En route pour Isfahan, arrêt à un caravansérail et visite de Naïn, ancienne ville étape sur la route caravanière : mosquée du Vendredi (xe s.) et demeure traditionnelle Pirnia transformée en petit Musée ethnographique. À l’arrivée, premier contact avec l’ancienne et prestigieuse capitale du pays : ponts de Shahrestan et Khaju sur le Zâyandeh Rud.

Du 8e au 9e jour : Isfahan.

Journées consacrées à la visite de la célèbre cité qui connut son âge d’or sous la dynastie séfévide (xvie-xviiie s.). Elle doit au roi Shah Abbas sa floraison de monuments : la mosquée de l’Imam aux deux minarets et à la coupole turquoise, le palais d’Ali Qâpu (au fil des étages : merveilles de plafonds, marqueteries, salon de musique et, depuis la terrasse, superbe perspective sur la place de l'Imam), la mosquée du cheikh Lotfollah (superbe dôme de faïence émaillée dans des nuances de crème avec touches de bleu), les palais de Chehel Sotoun (pavillon des Quarante Colonnes et ses fresques uniques) et de Hacht Behecht, la grande mosquée du Vendredi, le bazar et son artisanat, le quartier arménien Jolfa avec la cathédrale Saint-Sauveur (ou Vank) et son musée.

10e jour : Isfahan/Kâshân/Téhéran (430 km).

Retour à Téhéran par un décor de hautes plaines. À Kâshân, charmante cité aimée de Shah Abbas Ier (xviie s.), visite d’une demeure ancienne restaurée (xviiie ou xixe s. – cour et bassin, finesse du stuc sculpté, pièces rafraîchies par les badgirs), du caravansérail Amin od-Dowleh (coiffé d'une voûte à stalactites) dans le bazar, de la mosquée Agha Bozorg et des jardins de Fin conçus pour le roi, qui symbolisaient alors le Paradis et accordaient à l'eau un rôle central. Hébergement à l’aéroport.

11e jour : Téhéran/Paris.

À noter : l’ordre des étapes et visites pourra être modifié en raison d’impératifs locaux (nombreux jours fériés et fêtes religieuses, impondérables techniques…). Sur place, des sites peuvent être fermés sans préavis officiel.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page