En septembre, embarquez à la découverte de la Dalmatie à bord d’un yacht de charme.

 

De Split à Dubrovnik, la côte dalmate est émaillée d’un chapelet d’îles et d’îlots, succession enchanteresse de pinèdes qui dégringolent dans la mer Adriatique et de petits ports aux campaniles en dentelle de pierre veillant sur des cascades de toits rouges. Arts et Vie a choisi le MY Mystic, un yacht de 19 cabines, pour explorer cette région baignée d’une lumière parfaite. Une croisière intimiste encore plus séduisante dans la douceur de la fin de l’été …

Split, aux marches du palais

L’Empire romain est déclinant quand Dioclétien fait construire son fabuleux palais sur une presqu’île. Abandonné après la mort de l’Empereur, il est réinvesti à partir du VIème siècle par des vulgus pecus fuyant les Barbares. Les générations suivantes garderont l’habitude d’y vivre et l’enchevêtrement de styles de la vieille ville est fascinant : temple antique flanqué de chapelles gothiques, mausolée devenu cathédrale, ici et là du linge qui sèche aux fenêtres en ogives. Une merveille d’éclectisme !

Trogir, un joyau sur un îlot

Encore un exemple remarquable de continuité urbaine. La vieille ville de Trogir occupe un îlot cerné par les flots bleus. Son plan quadrillé rappelle les origines hellénistiques de cette cité médiévale : fortifications de pierre blonde, églises romanes, édifices Renaissance et baroques de la période vénitienne … Une véritable carte postale dont le clou est la cathédrale Saint-Laurent, chef d’œuvre de l’art roman.

Dubrovnik, un décor de théâtre
Entre montagne abrupte et mer cristalline, enserrée dans de hauts remparts, Dubrovnik ressemble à un théâtre. Elle s’est appelée Raguse, petite république tour à tour courtisée par les Arabes, Byzance, les rois de Serbie, ceux de Croatie, les Normands, Venise, l’empire austro-hongrois et Napoléon. Presque entièrement détruite par un tremblement de terre en 1667, Dubrovnik présente aujourd’hui un bel ensemble d’architecture baroque où subsistent quelques touches gothiques et Renaissance. Bombardée lors de la guerre des Balkans mais très soigneusement reconstruite, elle est redevenue « la perle de l’Adriatique » chère à Lord Byron avec son port de pêche, ses églises, ses couvents, ses palais et ses rues étroites en escaliers …

Au bonheur des îles

Mondaine, Hvar est la plus célèbre des îles croates et il flotte ici un petit parfum de Riviera… De son port Renaissance, une volée de marches permet de rejoindre la citadelle qui couronne la ville, offrant une vue panoramique sur les toits de tuiles rouges et l’archipel des Pakleni à l’horizon. Cap aussi sur Korcula, sa ravissante vieille ville vénitienne, sa cathédrale abritant des tableaux de Bassano et du Tintoret et la maison natale – ou présumée telle – d’un certain Marco Polo… Mljet pour sa part est protégée par un parc national ; à quelques encablures, un îlot minuscule accueille un ancien monastère bénédictin du XIIème siècle. Escale enfin à Sipan, l’un des joyaux des îles Élaphites, dont le clocher émerge d’un fouillis de cyprès et de pins tordus. Des pêcheurs démêlent leurs filets sur la jetée, des chats se prélassent au soleil, la garrigue embaume… La vie des îles, tout en simplicité, comme le bonheur.

La Croatie en croisière avec Arts et Vie

Affrété par Arts et Vie, le MY Mystic est une petite unité récente à l’allure de yacht. 19 cabines, une salle de restaurant et un pont soleil équipé de transats, il offre un très bon confort. De Split à Dubrovnik – ou inversement – votre croisière associe escales majeures (dont trois villes historiques classées à l’Unesco : Split, Trogir et Dubrovnik) et navigation buissonnière pour profiter de l’art de vivre de petites îles à la nature méditerranéenne resplendissante. Notre conseil : visez septembre, la mer a chauffé tout l’été et l’ambiance est apaisée.

 

En septembreembarquez à la découverte de la Dalmatie à bord d’un yacht de charme.

Envie d'un voyage sur mesure ?