Villa Noailles A.V./C. Louveaux La promenade des Anglais et le Negresco C.I. La Villa Ephrussi de Rothschild C. Jodl La résidence La Maison Bernard au Cap d'Ail Maison Bernard Intérieur de l'église Notre-Dame_Auxiliatrice à Nice © le Comté de Nice en images Le hall du Negresco C. Ayambe
Escapade 7 jours / 6 nuits
Les temps forts

  • Itinéraire de Nice à Toulon, à la découverte d’un patrimoine architectural exceptionnel
  • Visite intérieure du Negresco, des villas Ephrussi de Rothschild, Kerylos et Noailles
  • Parcours architecturaux et 2 conférences, sous la conduite de Rémi Rouyer, architecte DPLG et professeur à l’École nationale supérieure d’architecture de Nancy

Nouveau
15 à 25 participants
Forfait par personne : à partir de 1 650
Du 19 au 25/04/2020

La “Côte d’Azur“ est une invention de l’écrivain Stéphen Liégeard à la fin du xixe siècle, dont la fortune critique a depuis largement dépassé la notoriété de son auteur. Ce terme n’a eu de cesse de déclencher, dans le domaine des arts, un puissant imaginaire où la beauté du paysage méditerranéen, la douceur du climat et l’intensité de la lumière constituent un terrain d’expérimentation exceptionnel. Les architectes ne s’y trompent pas et répondent à de nouvelles demandes en matière d’équipements balnéaires et de villégiature pour inventer de nouveaux modes de vie et de nouvelles manières d’habiter. De la réinterprétation des villas antiques aux architectures les plus avant-gardistes, cet itinéraire de Nice à Toulon retrace un panorama de l’histoire de l’architecture de la villégiature où se rencontrent la culture méditerranéenne et la modernité : de l’ostentation des palaces niçois, en passant par le néo-classicisme des villas de St-Jean-Cap-Ferrat, l’extravagance des maisons-bulles de Théoule-sur-Mer ou le pittoresque artificiel de Port-Grimaud.

1er jour : Paris/Nice – parcours sur la promenade des anglais.

■ Pour la formule avec transport, rendez-vous matinal à l’aéroport d’Orly (Paris) puis vol pour Nice. À l’arrivée, transfert en car à l’hôtel. Déjeuner libre.
■ Pour la formule sans transport, rendez-vous directement à l’hôtel à Nice en tout début d’après-midi.
Ouverture du programme par un parcours sur la promenade des Anglais à la découverte du patrimoine balnéaire de la ville. Parmi les édifices les plus remarquables : l’ancien Palais de la Méditerranée reconverti en casino et résidence dont il subsiste la façade (C. & M. Dalmas, 1927-29), la villa Masséna aujourd’hui Musée municipal (visite intérieure – H.-G. Tersling & A. Messiah, 1898), l’hôtel Negresco (visite intérieure - É.-J. Niermans, 1913), les immeubles Forum et Capitole (G. & M. Dikansky, 1932 et 1947-59) ou encore le Gloria Mansions (G. Hovnanian, 1932-34). Dîner au restaurant. Hébergement à l’hôtel à Nice.

2e jour : Nice/Excursion à Villefranche-sur-Mer et St-Jean-Cap-Ferrat/conférence.

Le matin, promenade à pied dans le quartier de Carabacel à la découverte du patrimoine hôtelier qui a fait la réputation internationale de la Riviera à la Belle Époque, dont les plus remarquables sont l’Hermitage (1906), le Langham (1906) et le Grand Palais (1912), tous trois de Charles Dalmas, ou encore le Majestic (Jules Febvre, 1908). À proximité, du même architecte J. Febvre, découverte de l’étonnante église polychrome en béton armé, Notre-Dame-Auxiliatrice (1924-1933), fortement marquée par Notre-Dame-du-Raincy de A. Perret. Puis, départ en direction de Saint-Jean-Cap-Ferrat. Après le déjeuner au restaurant, découverte de la villa Ephrussi de Rothschild, une des “folies“ de la baronne Ephrussi de Rothschild, conçue par J. M. Auburtin et A. Messiah en 1905-1912, dans un style Néo-Renaissance. Visite intérieure de la villa puis temps libre dans les magnifiques jardins à thèmes (jardin à la française, jardins espagnol et florentin, roseraie, jardin exotique, jardin lapidaire). Sur le retour, montée au belvédère du Mont Boron pour un panorama sur la baie des Anges. En fin d’après-midi, conférence “L’invention de la Côte d’Azur ou l’avènement de la villégiature“. Dîner libre. Hébergement à l’hôtel à Nice.

3e jour : Nice/Excursion à Théoule-sur-Mer, Villeneuve-Loubet/ Nice – quartier Gambetta.

Le matin, départ en direction de Théoule-sur-Mer dans le massif de l’Esterel pour la visite de la Maison Bernard (visite intérieure), une des maisons-bulles de la Côte d’Azur conçue dans les années soixante-dix par l’architecte d’origine hongroise Antti Lovag. Découverte en contrebas de Port La Galère, ensemble immobilier réalisé par un de ses anciens collaborateurs Jacques Couëlle, de 1968 à 1979. Après le déjeuner libre, continuation via Villeneuve-Loubet pour découvrir Marina Baie des Anges, ensemble immobilier réalisé de 1969 à 1993 par André Minangoy, représentatif des projets balnéaires mégastructurels. Retour à Nice par le quartier Gambetta pour y découvrir quelques beaux exemples du patrimoine Art déco de la ville parmi lesquels la poste Thiers (G. Tronchet, 1931), les immeubles Palladium (J.-P. Labbé, 1930) et Sémiramis (G. Dikansky, 1928). Dîner au restaurant. Hébergement à l’hôtel à Nice.

4e jour : Nice/Excursion à Cap d’Ail, Beaulieu-sur-Mer, Villefranche-sur-Mer/conférence.

Le matin, départ en direction du Cap d’Ail pour la visite intérieure de la résidence Costa Plana, à l'architecture originale signée Jean Nouvel. Elle est composée de petits immeubles en pierre marbrière polies. Après le déjeuner, visite intérieure de la villa Kérylos, fidèle reconstitution d’une villa grecque antique conçue en 1902-1908 par son commanditaire Théodore Reinach, archéologue et spécialiste de l'époque hellénistique, et l’architecte Emmanuel Pontremoli. Puis, passage au petit port de Villefranche-sur-Mer dont la gare maritime a été conçue par Louis Heitzer en 1937. À proximité, découverte intérieure de la chapelle Saint-Pierre que Jean Cocteau décore en 1957 avec des fresques évoquant à la fois la vie de l’apôtre, l’ambiance méditerranéenne et son amitié pour les pêcheurs. Retour à Nice. En fin d’après-midi, conférence : “La modernité et la Méditerranée“. Dîner libre. Hébergement à l’hôtel à Nice.

5e jour : Nice/Excursion à Port-Grimaud et Saint-Tropez/Hyères.

Le matin, départ en direction de Port Grimaud, marina conçue comme une petite cité lacustre par l’architecte François Spoerry entre 1966 et 1972. Découverte du domaine et de ses principales composantes, suivie par la visite de l’église Saint-François d'Assise (1973) qui possède des vitraux de V. Vasarely représentant le mouvement du soleil aux différentes heures de la journée. Puis, croisière dans le port de plaisance dans une coche d’eau, embarcation propulsée avec l'électricité produite par les panneaux photovoltaïques disposés sur son toit. Départ pour Saint-Tropez. Après le déjeuner libre, découverte de Latitude 43, très bel hôtel moderne conçu par Georges-Henri Pingusson en 1932 en surplomb de la baie et transformé aujourd’hui en immeuble résidentiel. Puis, visite intérieure du musée de l’Annonciade, qui présente des collections s’échelonnant entre 1890 et 1950, surprenantes par leur qualité et leur homogénéité. Parmi les collections présentées, plus d’une vingtaine de toiles de notoriété internationale sont exposées. Après la visite, route pour Hyères. Installation à l’hôtel puis dîner.

6e jour : Hyères/Excursion au Lavandou, Bormes-les-Mimosas, Hyères.

Le matin, découverte du Lavandou qui comporte un patrimoine architectural balnéaire allant des villas de la Belle Époque comme Le Rousset (L. Bonnier, 1911), aux réalisations du front de mer d’après-guerre comme Les Horizons (L. David, 1954-1958). Continuation pour Bormes-les-Mimosa et visite intérieure du Domaine du Gaout Bénat, bel ensemble immobilier représentatif de “l’architecture de la disparition“, développée par André Lefèvre-Devaux et Jean Aubert de 1961 à 1978, en intégrant un ensemble de petits édifices en béton brut et en pierre locale dans le paysage. Retour à Hyères en fin de matinée. Après le déjeuner libre, visite intérieure de la villa Noailles, grande demeure moderniste surplombant la ville, conçue par Robert Mallet-Stevens en 1923-1925 pour les mécènes Marie-Laure et Charles de Noailles. La villa a été rendue célèbre par le film de Man Ray, Les Mystères du château de Dé (1929). En partie transformée, elle accueille aujourd’hui des manifestations sur le design et la création contemporaine. Continuation avec la visite intérieure de la chapelle de Notre-Dame-de-Consolation, conçue par Raymond Vaillant en 1952-1955, en collaboration avec Gabriel Loire (maître verrier) et Jean Lambert-Rucki (sculpteur). Arrêt aux Salins pour découvrir la résidence Simone Berriau conçue en 1962 par Pierre Pascalet, architecte et peintre, à la demande de la comédienne pour développer un ensemble résidentiel balnéaire qui accueillit à l’origine des personnalités du monde du théâtre. Dîner et hébergement à l’hôtel à Hyères.

7e jour : Hyères/Excursion à La Seyne-sur-Mer et Toulon/Paris.

Le matin, départ pour la petite station balnéaire des Sablettes à La Seyne-sur-Mer. Visite à pied de cette station conçue par Fernand Pouillon en 1950-1953, en collaboration avec des artistes comme Jean Amado, Louis Arnaud ou encore Philippe Sourdive. Puis, traversée en bateau de la rade pour rejoindre le port de Toulon. Promenade dans le centre-ville pour découvrir le patrimoine architectural de la Reconstruction avec notamment l’ensemble immobilier du port, La Frontale (Jean de Mailly, 1950-1954), l’ancienne Caisse d’Épargne transformée en hôtel et centre commercial (Alfred Henry et al., 1969, Tangram, 2018) ou encore le Palais Paris-France (Pierre de Montaut et al., 1952). Déjeuner en cours de visite. L’après-midi, montée par le téléphérique au mont Faron pour une vue panoramique sur la rade de Toulon.
■ Fin du programme pour la formule sans transport.
■ Transfert à l’aéroport de Toulon et envol pour Paris pour la formule avec transport.

À noter : toutes les visites prévues sont extérieures, sauf mention contraire (sous réserve). L'ordre des visites pourra être modifié selon les impératifs locaux.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page