Escapade en Italie : Jardins extraordinaires du Latium

Dans les jardins du château de Ruspoli, à Vignanello A.V./C. Louveaux Le jardin de la villa Lante à Bagnaia A.V./C. Louveaux Campanile du duomo de Viterbe A.V./C. Louveaux Dans les jardins de la Villa Barberini à Castel Gandolfo Wiki CC Dans le Jardin des Tarots D.R. Dans le Jardin des Tarots D.R. La Colonnade du Canope dans les jardins de la Villa D'Hadrien,  J.P. Dalbéra
Escapade 5 jours / 4 nuits
Les temps forts

  • Les jardins de la villa Barberini à Castel Gandolfo
  • Le jardin des Tarots de Niki de Saint Phalle

15 à 25 participants
Forfait par personne : à partir de 1 360
Du 02 au 06/07/2019

Depuis la Renaissance, la composition des jardins est régie par les règles de la géométrie, de la physique, de la botanique et de la statuaire. Qu’ils soient romains, médiévaux, Renaissance, baroques, maniéristes, topiaires ou contemporains, les jardins de cette escapade offrent un feu d’artifice de couleurs, de dessins, d’harmonies des essences et de mécanismes subtils pour mettre en scène des paysages ouvragés.

1er jour : Paris/Rome/Marino.

Vol pour Rome en début de matinée. À l’arrivée, départ pour Cisterna di Latina afin de visiter le jardin de Ninfa, considéré comme l’un des plus beaux jardins de style romantique anglais. Il a été conçu au cœur des ruines d’une ville médiévale et bénéficie d’un microclimat qui permet à une abondance de fleurs, plantes et arbres de pousser dans une harmonie voulue par la famille Caetani. Route vers Marino et installation à l’hôtel.

2e jour : Marino/Castel Gandolfo/Tivoli/San Martino al Cimino.

Route vers Castel Gandolfo au bord du lac d’Albano pour la visite des jardins de la villa Barberini, résidence d’été des papes (visite soumise à autorisation). Découverte des élégants parterres et des harmonieuses perspectives du jardin du Belvédère, du jardin des Magnolias ainsi que des vestiges antiques d’un théâtre romain et du cryptoportique de Domitien. L’après-midi, départ pour Tivoli et visite de la villa d'Hadrien et de ses jardins, créés par l’empereur éponyme et dévolus à sa gloire. Puis, découverte de la villa d’Este et de son jardin, considéré comme le plus beau jardin Renaissance d’Italie. Durant 12 ans, l’architecte des jardins Pirro Ligorio travailla à la mise en place de “promenades participatives” où le promeneur agit et réagit au fil de ses itinéraires (jeux d’eau, chemins, labyrinthes…). Continuation vers San Martino al Cimino, près de Viterbe. Installation à l’hôtel pour 3 nuits.

3e jour : San Martino al Cimino – excursion à Viterbe, Bagnaia et Vignanello.

Visite de Viterbe et de son quartier médiéval (San Pellegrino) : tours, placettes, fontaines, duomo (xiie siècle) au campanile noir et blanc… Découverte du Palais papal, dont la célèbre loggia composée de sept arcs supportés par de fines colonnes géminées, et du palais des Prieurs (sous réserve d’ouverture), dont les fresques de Croce décrivent l’histoire de la cité. L’après-midi, visite de la villa Lante à Bagnaia et de ses jardins de style maniériste, dont le thème majeur est l’eau sous toutes ses formes. Puis, départ pour Vignanello : visite du château de Ruspoli et de ses jardins topiaires, parmi les mieux conservés d’Italie : “jardin secret” et parterres savamment réalisés.

4e jour : San Martino al Cimino – excursion à Tarquinia et Capalbio.

Départ pour Tarquinia avec sa place centrale aux maisons médiévales, ses églises, son Musée national étrusque (classé au patrimoine mondial de l’Unesco) et, à 2 km, une nécropole dont les peintures murales témoignent de la vie quotidienne dans la société étrusque. L’après-midi, départ pour le jardin des Tarots de Niki de Saint Phalle, réalisé de 1979 à 1993 avec l’aide de Jean Tinguely, d’où émergent des sculptures (parfois gigantesques) reprenant les figures du jeu de tarot.

5e jour : San Martino al Cimino/Caprarola/Bomarzo/Rome/Paris.

Départ pour Caprarola pour visiter le palais Farnèse et ses jardins maniéristes imaginés par l’architecte Vignole, dans un style Renaissance italienne. Poursuite vers Bomarzo pour y découvrir le parc des Monstres (Parco dei Mostri), sans doute l’un des jardins les plus énigmatiques d’Italie. Doté de sculptures évoquant la terreur, la violence, des visions macabres ou démoniaques, ce jardin était fréquenté au xxe siècle par Cocteau, Dalí ou Niki de Saint Phalle. Transfert vers l’aéroport de Rome et vol retour pour Paris.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page