le Grand Canal de Trieste S. Merli Le quartier du Cannaregio A.V./V. Bourrel Le château de Miramare Bogitw Dans les galeries du musée Revoltella Comune di Trieste Le pont du Rialto A.V./Y. Prunier La cour du palais des Doges D.R. Le château de Duino D.M. Garcia Le Grand Canal de Venise A&V
Séjour 8 jours / 7 nuits
Les temps forts

  • Venise : le palais des Doges, la place et la basilique Saint-Marc
  • la soirée-concert au cœur de la cité des Doges
  • la piazza Unità d’Italia de Trieste
  • le château de Duino, source d’inspiration de Rainer Maria Rilke

Nouveau
15 à 24 participants
Forfait par personne : à partir de 2 100

On ne présente plus la Sérénissime, ses canaux, ses églises et ses palais. À la visite de la cité des Doges s’ajoute celle de Trieste, largement méconnue. La ville portuaire a été tardivement rattachée à l’Italie et un petit parfum de Mitteleuropa flotte encore sur ses vieux quartiers comme dans ses cafés historiques : cosmopolite, la “petite Vienne sur la mer” exhale un charme hors du commun.

1er jour : Paris/Venise.

Dès l’arrivée à Venise, découverte des lieux et des monuments phares témoignant aujourd’hui encore de la puissance de l’ancienne République : palais des Doges, basilique Saint-Marc dont la Pala d’Oro.

2e jour : Venise – les Sestieri de Cannaregio et Castello.

Découverte du sestiere (quartier) du Cannaregio : le quartier juif remontant au début du XIVe siècle ; l’église gothique Madonna dell'Orto construite au XIVe siècle et renfermant des toiles du Tintoret ; le palais Mastelli (ext.) ; le campo dei Mori qui doit son nom à trois statues du XIIIe siècle représentant des marchands orientaux ; la Scuola della Misericordia (ext.) et l'oratoire des Crociferi, décoré de toiles de Jacopo Palma le jeune. L’après-midi, visite de l’Alliance française, installée dans l’ancien casino Venier. Ce magnifique petit palais a su garder une certaine atmosphère dédiée à la conversation et au plaisir du jeu, très en vogue à Venise au XVIIIe siècle. Puis, visite de la Fondation Querini Stampalia, palais vénitien avec sa superbe collection de peintures (Bellini, Tiepolo, Longhi et Luca Giordano). Temps libre en fin d’après-midi.

3e jour : Venise – l’Académie des beaux-Arts et le Sestiere de Dorsoduro.

Visite du musée de l'Académie des beaux-arts : panorama prestigieux sur l'évolution de la peinture vénitienne, des peintres primitifs (Paolo Veneziano) aux paysagistes du XVIIIe siècle (Canaletto). Puis, découverte du sestiere du Dorsoduro au fil d’une promenade via ruelles et placettes : les églises Santa Maria della Salute et San Sebastiano - magnifiques fresques signées Véronèse -, puis la Scuola Grande dei Carmini (œuvres de Tiepolo). Le soir, concert à l’église San Vidal (sous réserve).

4e jour : Venise – le Sestiere de San Polo/Trieste.

Fin des visites de Venise avec la découverte du quartier du Sestiere de San Polo : l’église San Pantalon, commencée au XVIIe s. et jamais achevée, qui renferme un plafond peint où se multiplient les effets d’illusion et les clairs-obscurs ; puis la basilique Santa Maria Gloriosa dei Frari, église gothique renfermant des œuvres du Titien et de Bellini ; et la Scuola Grande di San Rocco, siège de l’ancienne confrérie qui abrite une cinquantaine d’œuvres du Tintoret. Puis, transfert à la gare et départ en train (3 h de trajet env.) pour Trieste, “la petite Vienne sur la mer“. Stratégiquement située à la frontière de l’Autriche et de la Slovénie, Trieste a longtemps fait partie de l’Empire austro-hongrois.

5e jour : Trieste – le centre historique et le musée Sartorio.

Tour panoramique en bus de la ville ancienne puis visite à pied de la ville basse et découverte de ses trois places : Piazza della Borsa, Piazza Teatro Verdi et la Piazza Unità d’Italia, l'une des plus grandes et des plus belles places d'Europe. Cette dernière est bordée sur trois côtés par des palais du XIXe siècle et ouverte sur la mer Adriatique. Au cours de la visite, découverte de vestiges romains : porte romaine, piazza della Cattedrale avec les vestiges du forum et de la basilique romaine, le théâtre romain... Visite de la cathédrale de San Giusto, construite sur les ruines d'un temple antique du IVe siècle, dédié à la triade Jupiter, Junon et Minerve, et du château de San Giusto. Construit par les vénitiens au XIVe siècle et agrandi par les autrichiens au XVIe siècle, il abrite un musée municipal : peintures de l'école de Carpaccio, mobilier ancien, collection d'armes anciennes. Dans l’après-midi, visite du musée Sartorio qui présente une collection d'œuvres d'art et de mobilier rassemblée par la famille Sartorio et exposée dans leur ancienne demeure, une élégante villa de la fin du XVIIIe siècle entourée par un vaste jardin. Enfin, pause-café dans une célèbre pâtisserie.

6e jour : Trieste et ses environs : les châteaux de Duino et Miramare.

Matinée consacrée à la visite du château de Duino, demeure historique des princes de Torre et Tasso (Thurn und Taxis), de son magnifique parc surplombant la mer et du bunker construit pendant la seconde guerre mondiale. L’écrivain autrichien Rainer Maria Rilke y trouva l’inspiration pour ses célèbres Élégies de Duino lors de ses nombreux séjours entre 1910 et 1920. Puis, balade sur le Sentiero Rilke, l’un des plus beaux et des plus pittoresques sentiers de la région. Jolies vues sur le château et les falaises. Enfin, visite de l'église San Giovanni in Tuba, construite au Ve siècle sur les ruines d’un temple romain et située près du Bocche del Timavo (où se trouve le fleuve Timavo, dont le cours en partie souterrain, réapparaît à la surface). Après un déjeuner typique, visite du château de Miramare situé au cœur d’un parc surplombant la mer Adriatique. Construit à la moitié du XIXe siècle comme résidence de l’archiduc Ferdinand Maximilien de Habsbourg et de son épouse Charlotte de Belgique, il est le témoignage unique d’une somptueuse demeure.

7e jour : Trieste – le musée du café ; le Musée Revoltella ; parcours littéraire et religieux.

Visite du musée du café, installé dans le palais Dreher, et dégustation. Puis découverte du musée Revoltella, une galerie d'art moderne fondée au XIXe siècle par le baron Pasquale Revoltella où plus de 350 œuvres sont exposées. L’après-midi, parcours religieux et littéraire sur les traces de James Joyce, Italo Svevo et Umberto Saba à travers la ville : Piazza di Cavana, Via San Nicolò, Via Mazzini, Piazza Goldoni... Découverte des différents lieux de cultes : l’église serbe-orthodoxe de San Spiridione, l’église grecque-orthodoxe de San Nicolò dei Greici, l’une des plus grandes synagogues d’Europe (ext.), temples protestants (ext.)…

8e jour : Trieste/Venise/Paris.

Temps libre (sous réserve). Transfert à l’aéroport de Venise puis vol retour vers Paris.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page