Vue sur Civitella Alfedena et le parc national des Abruzzes L. Re Dans la cathédrale d'Atri  L. Aless Vue sur Teramo et la cathédrale San Berardo. F. Di Giuseppe Vue panoramique du site antique d'Alba Fucens R. Focker Paysages des Calanchi di Atri D. Odo Sulmona, Piazza XX Settembre L. Aless
Circuit 8 jours / 7 nuits
Les temps forts

  • la visite par un archéologue de la ville romaine, à Alba Fucens
  • Scanno, immortalisé par Henri Cartier-Bresson
  • le palais de l'Annunziata de Sulmona et Santa Maria di Collemaggio à L'Aquila
  • les 2 parcs nationaux : Abruzzes et Gran Sasso

15 à 25 participants
Forfait par personne : à partir de 1 620

Le patrimoine archéologique, architectural et artistique des Abruzzes a su établir un lien très fort avec le milieu naturel environnant. De charmants villages médiévaux se lovent dans des paysages naturels d'une étonnante beauté, d’anciens châteaux surplombent des gorges impressionnantes et certains plateaux sont parsemés de palais prestigieux.

1er jour : Paris/Rome/Alba Fucens/Gioia dei Marsi (190 km).

Vol pour Rome. Dès l’arrivée, départ vers Alba Fucens, la plus ancienne ville des Abruzzes. Déjeuner dans un restaurant typique et visite guidée par un archéologue des vestiges de la ville romaine et de l’église Saint-Pierre du xiie siècle. Poursuite vers Gioia dei Marsi pour l’hébergement.

2e jour : Gioia dei Marsi/Pescasseroli/Civitella Alfedena/Pescocostanzo/Sulmona (130 km).

Au creux d'une cuvette, Pescasseroli est une station de villégiature au cœur du parc national des Abruzzes. Visite de son palais Sipari, puis promenade dans le village de Civitella Alfedena. Dans l’après-midi, découverte de Pescocostanzo, l'une des plus intéressantes villes des Abruzzes, aux rues dallées ou pavées et aux maisons anciennes où l’artisanat (fer forgé, cuivre, bois, dentelle, orfèvrerie) y est toujours florissant. Puis, route jusqu'à Sulmona.

3e jour : Sulmona – excursion à Pacentro et Scanno (80 km).

Le matin, itinéraire panoramique à travers les gorges du Sagittaire à la découverte de Scanno, remarquablement préservé dans le cadre sauvage que lui offrent les Apennins. C'est l’un des plus beaux bourgs des Abruzzes, plusieurs fois immortalisé par de grands photographes, parmi lesquels Henri Cartier-Bresson. En fin de matinée, départ vers le plateau des Cinquemiglia. Arrêt à Pacentro, centre médiéval avec ses petites maisons accrochées à deux collines surplombant la vallée. Puis, visite guidée de Sulmona, cernée de montagnes : patrie du poète Ovide, elle est aussi connue pour ses églises médiévales et pour les confettis, dragées multicolores traditionnellement offertes aux mariés dans des petits sachets en signe de prospérité qui, regroupées en grappes, décorent les élégantes boutiques des rues du centre-ville. Cathédrale San Panfilo, palais de la Casa Santa dell’Annunziata, église de San Francesco della Scarpa et son portail gothique, aqueduc gothique composé de 21 arches du xiiie siècle qui alimente la fontaine del Vecchio (1474), emblème de la Sulmona médiévale.

4e jour : Sulmona/Badia Morronese/Corfinio/Pescara (90 km).

Départ vers Badia Morronese, une imposante abbaye fondée par Pietro Angeleri, le futur pape Célestin V, qui est devenue, à partir du 1293, la maison-mère de l'ordre des célestins. Puis, visite de l’abbaye de Saint-Clément de Casauria, un bijou de l'architecture médiévale sacrée, témoin de la transition de l’art romain à l’art gothique cistercien. Dans l’après-midi, découverte de Corfinio où se dresse la basilique Valvense. Construite entre 1104 et 1124, elle conserve des splendides fresques du xive siècle. Puis, départ vers Chieti pour la visite du Musée archéologique national des Abruzzes, l’un des plus importants d’Italie. Continuation vers Pescara.

5e jour : Pescara/Atri/Calanchi di Atri/Teramo (90 km).

Départ pour Atri et visite de la cathédrale de Santa Maria Assunta. Construite sur les fondations d'une église du ixe siècle et elle-même érigée sur les vestiges d'anciens thermes romains, le chœur de cette cathédrale abrite de magnifiques fresques d’Andrea de Litio (xve siècle) et le plus grand orgue de la région. Puis, visite du musée Capitolare, installé à l'étage supérieur du cloître bénédictin d'un monastère du xiie siècle, qui présente des œuvres de la ville du xiiie au xxe siècle (peintures, sculptures, manuscrits, céramiques…). Continuation vers la réserve naturelle régionale des Calanchi di Atri, créée en 1995, qui présente des reliefs érodés à l'apparence impressionnante. Dans l’après-midi, départ vers Teramo, aux origines très anciennes. Capitale des Pretuzi - une population italique installée dans la région dans l’Antiquité - elle a été, au fil des siècles, inextricablement liée aux domaines les plus disparates de la connaissance humaine.

6e jour : Teramo/Civitella del Tronto/L’Aquila (100 km).

Départ vers le petit village de Civitella Del Tronto, inclus dans la liste des plus beaux villages d'Italie, situé sur une falaise rocheuse depuis laquelle on peut profiter d'un très beau panorama. Promenade le long des rues étroites de la vieille ville abritant divers bâtiments civils et des bâtiments nobles de la Renaissance et dominée par la puissante forteresse, dernier bastion des Bourbons avant qu'elle fût cédée aux Piémontais en 1861. Continuation vers L’Aquila et visite guidée du centre historique. Appelée la “Florence des Abruzzes” ou encore la “Salzbourg d’Italie”, située le long des pentes du Gran Sasso, elle est caractérisée par un patrimoine artistique inestimable : de la magnifique basilique de San Bernardino au château du xvie siècle (extérieur), sans omettre la basilique de Santa Maria di Collemaggio, superbe édifice à la façade parée de pierres ocre et roses, et à la fontaine aux 99 cannelles, enrichie de mascarons en pierre.

7e jour : L’Aquila – excursion à Castel del Monte ; Santa Stefano di Sessanio ; Bominaco (120 km).

Départ à travers un vaste plateau d'origine glaciaire et karstique-alluviale situé à environ 1 800 m d'altitude dans la province de L'Aquila, au cœur du massif et du parc national du Gran Sasso. La route à travers le plateau se termine à Castel del Monte, l'un des plus beaux villages d'Italie, à l'incroyable vue panoramique. Dans l’après-midi, départ vers Bominaco avec un petit arrêt à Santa Stefano di Sessanio, village médiéval fortifié ayant appartenu aux Médicis. Bominaco abrite deux des plus belles églises médiévales de la région : l'église romane de Santa Maria Assunta, construite entre les xie et xiie siècles, et l'oratoire de San Pellegrino, construit en 1263, avec des extraordinaires fresques du xiiie siècle. Retour à L’Alquila en fin de journée et visite du Musée national des Abruzzes (MUNDA) qui abrite des sections archéologique, Moyen-Âge et des œuvres du xve au xviie siècle dont le triptyque di Beffi.

8e jour : L’Aquila/Celano/Rome (220 km)/Paris.

Route vers l’aéroport de Rome via le bourg de Celano, qui domine la plaine du Fucino avec son château Piccolomini, considéré comme l'un des plus grands exemples italiens de fortification médiévale transformée en un manoir du xve siècle ; les premières fortifications remontent à l’année 1223 mais, en 1463, Antonio Todeschini Piccolomini, héritier du château, transforme l'ancienne citadelle médiévale en une demeure fortifiée. Visite du musée avant le déjeuner puis vol retour vers Paris.

À noter : l'ordre des étapes et visites pourra être modifié en fonction des impératifs locaux.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page