Le pont japonais et l’étang dans le jardin de Monet D.R. La maison de Claude Monet à Giverny A.V./A. Roche Le MuMa MuMa Le Havre/F. Kleinefenn Le château d'Auvers-sur-Oise (Château de Leyrit) P. Poschadel Dans le château d’Auvers-sur-Oise CRT Ile-de-France/J.-C. Pinheira Auvers-sur-Oise, vue depuis l'Oise Getty Images Abbaye de Jumièges A.V./J. Mouton La château de la Roche-Guyon et le donjon depuis le potager P. Poschadel
Escapade 5 jours / 4 nuits
Les temps forts

  • 3 expositions dans le cadre du festival "Normandie impressionniste"
  • La boucle de la Seine normande et ses superbes paysages
  • Excursion à Giverny, Le Havre, Rouen, Jumièges, La Roche-Guyon et Auvers-sur-Oise
  • Sous la conduite de Sylvie Meyniel, conférencière

Nouveau
15 à 25 participants
Forfait par personne : à partir de 1 530
Du 27/06 au 01/07/2020

La Normandie est le berceau de l’impressionnisme et le doit en bonne part à Claude Monet. L’artiste rencontre son "maître" Eugène Boudin dans la cité du Havre, ville de son enfance. Il y réalise une marine "Impression, soleil levant" qui inspirera le nom du célèbre mouvement pictural. À 43 ans, il s’installe à Giverny où il peint la série des Nymphéas, après avoir consacré pas moins de 40 toiles à la cathédrale de Rouen. Dans son sillage, Sisley, Pissarro, Morisot, Manet, Degas, Renoir viennent puiser l’inspiration sur les côtes normandes. La région célèbre cet ancrage esthétique exceptionnel à travers un festival riche en expositions, dont la 4e édition s’ouvre en avril prochain. Profitez de l’événement en naviguant avec nous le long des berges de la Seine !

1er jour : Paris/excursion à Giverny – la fondation Claude Monet et l'exposition "Plein Air. De Corot à Monet" au musée des Impressionnismes/Honfleur.

Rendez-vous à 8 h à la porte de Saint-Cloud (Paris) et départ en car vers le village de Giverny, rendu célèbre par Claude Monet qui s’y installa avec sa famille. Il prétendait que la lumière du lieu n’y était égale à aucune autre. Découverte de la Fondation Claude Monet qui regroupe le jardin, la maison et l’atelier restés fidèles à l’esprit du chef de l’école impressionniste, qui trouvait en ces lieux une formidable source d’inspiration. On y découvre la douce atmosphère présente dans les œuvres de Monet mais aussi la vie quotidienne de l’artiste, qui y séjourna de 1883 à 1926. La maison au crépi rose où vécut le peintre a retrouvé, depuis quelques années, son décor d’origine et son cadre intime. À quelques pas s’élève le vaste atelier des Nymphéas, aujourd’hui restauré. Les jardins, reconstitués à l’identique, révèlent cet admirable “tableau exécuté à même la nature” que les contemporains de Monet tenaient pour l’un de ses chefs-d’œuvre. En contrebas, créés à la faveur d’une dérivation de l’Epte : le jardin d’eau, le célèbre pont japonais et l’étang qui inspirèrent l’univers pictural des Nymphéas. Après le déjeuner au restaurant, visite de l’exposition "Plein Air. De Corot à Monet" au musée des Impressionnismes, organisée dans le cadre du festival "Normandie impressionniste". À travers une cinquantaine d'œuvres d'Eugène Boudin, Camille Corot, Gustave Courbet, Edgar Degas, Johan Barthold Jongkind, Édouard Manet ou encore Claude Monet, l’exposition retrace ici l’histoire de la peinture sur le motif du XVIIIe siècle jusqu’en 1873, année qui précède celle de l’invention du terme "impressionnisme". Puis, route vers Honfleur, cité portuaire typique et authentique. Embarquement à bord du MS Botticelli. Présentation de l'équipage et cocktail de bienvenue. Dîner et nuit à quai.

2e jour : Honfleur/excursion au Havre – exposition "Nuits électriques" au MuMa/Honfleur – vielle ville et exposition "Charles-François et Karl Daubigny" au musée Eugène Boudin.

Le matin, départ en car vers Le Havre. À l’arrivée, visite de l’exposition "Nuits électriques" au musée d’Art moderne André Malraux (MuMa), organisée dans le cadre du festival "Normandie impressionniste". Elle aborde la question de la mutation du paysage urbain public nocturne avec l’apparition de l’éclairage artificiel et de sa représentation ou de sa transcription par les artistes, au cours du XIXe et du début du XXe siècle, période de profonds bouleversements. Les 150 œuvres exposées mettent en avant la métamorphose du paysage urbain devenu un sujet de prédilection des artistes européens (Pissarro, Bonnard, Munch, Van Dongen, Delaunay, Jansson, Pankiewicz…). Retour à Honfleur pour le déjeuner à bord. L’après-midi, découverte à pied de la cité médiévale de Honfleur. Au fil de la balade : le Vieux Bassin, créé par Duquesne sur ordre de Colbert et ses quais ; l’église Sainte-Catherine construite par les maîtres de la Hache pour remercier Dieu du départ des Anglais après la guerre de Cent Ans ; les greniers à sel reconvertis en lieux d’exposition. Puis, visite de l’exposition "Charles-François et Karl Daubigny" au musée Eugène Boudin ( avec un guide du musée), organisée également dans le cadre du festival "Normandie impressionniste". Admiré par Vincent Van Gogh comme un grand coloriste, Charles-François Daubigny visite pour la 1ère fois la côte normande au début des années 1840. Il découvre en 1854 Villerville, où il s'enthousiasme pour la beauté et la richesse des motifs côtiers qu'il trouve là réunis. Au cours des décennies suivantes, il séjourne à Honfleur, où il noue des liens artistiques et amicaux avec Eugène Boudin. Sur la plage de Trouville, il peint à l'été 1865 aux côtés de Courbet et de Monet. Lors de ses pérégrinations, il est très tôt accompagné de son fils aîné Karl. Peu connu aujourd'hui, celui-ci rencontre un succès précoce en exposant au Salon dès 1863. Cette exposition présentera une centaine d'œuvres issues de son fonds et de collections publiques et privées, parmi lesquelles le musée des Beaux-Arts de Blois, le château-musée de Dieppe, les musées de Marseille, le musée des Beaux-Arts de Reims, le musée d'Orsay, à Paris, le Rijksmuseum d'Amsterdam, le musée des Beaux-Arts de Gand… Retour à bord. Dîner puis nuit à bord.

3e jour : Honfleur/Caudebec-en-Caux/excursion à l’abbaye de Jumièges/Rouen – la vieille ville.

Appareillage et navigation sur la Seine. Débarquement matinal à Caudebec-en-Caux. Puis, départ en car vers l’abbaye de Jumièges, sommet des trésors architecturaux de la vallée de la Seine. Depuis le haut Moyen Âge, et principalement pendant la période ducale, Jumièges a fait rayonner dans toute la chrétienté le plus éclatant témoignage du monarchisme normand. Le lieu séduit par son aspect majestueux, marque de la tradition carolingienne dans l’art roman. De l’abbaye, fondée en 654 par saint Philibert, demeure un ensemble de majestueuses ruines blanches, dont les hautes tours de l’église Notre-Dame se détachent sur fond de forêt. Retour à bord pour le déjeuner. Appareillage pour Rouen. Arrivée dans l’après-midi et découverte pédestre du vieux Rouen. Au fil de la balade : la cathédrale Notre-Dame, chef d’œuvre de l’art gothique dont la façade ouest, flanquée de deux tours asymétriques, servit de motif au peintre Monet ; le Gros-Horloge surmontée d'une horloge astronomique du XIVe siècle ; la place du Vieux Marché, où fut brûlée Jeanne d’Arc le 30 mai 1431, riche en vieilles maisons à pans de bois du XVIe au XVIIIe siècle ; l’église Sainte-Jeanne-d’Arc, inaugurée en 1979, qui marque les esprits par ses formes futuristes avec son toit de tuiles en forme de drakkar. À l’intérieur, 13 vitraux Renaissance venant de l’ancienne église Saint-Vincent, détruite en 1944, forment une verrière de 500 m², éclatante illustration de la foi des croyants au XVIe siècle. Retour à bord pour le dîner. Appareillage et navigation. Nuit à bord.

4e jour : Mantes-la-Jolie/excursion au château de La Roche-Guyon/Paris.

Débarquement matinal à Mantes-la-Jolie. Puis, départ en car vers La Roche-Guyon, classé Plus Beaux Villages de France pour la visite de son château. Adossée depuis le Moyen Âge à la falaise de craie, cette ancienne forteresse s’est métamorphosée au fil des siècles. Du donjon médiéval aux écuries du XVIIIe siècle, des premiers espaces troglodytiques au potager expérimental des Lumières, des salons d’apparat aux casemates aménagées par Rommel, le château propose un étrange et envoûtant voyage dans le temps. Retour à bord pour le déjeuner. Appareillage et navigation jusqu’à Paris (quai de Grenelle). Conférence durant la navigation, par Sylvie Meyniel : "Barbizon, colonie artistique. Les prémices de l’impressionnisme". Croisière de nuit dans la capitale. Dîner à bord. Nuit à quai.

5e jour : Paris/excursion à Auvers-sur-Oise – le château, la maison de Van Gogh, la balade dans la ville, la maison-atelier Daubigny.

Fin de la croisière. Débarquement, puis départ en car vers Auvers-sur-Oise. À l’arrivée, visite du château qui présente l’univers des impressionnistes à travers du parcours immersif "Vision impressionniste". Grâce à des technologies son et lumière innovantes, ce dernier propose une visite immersive dans l’univers des Impressionnistes avec la projection de nombreux chefs-d’œuvre de Manet, Pissarro, Renoir, Monet, Morisot, Sisley, Cézanne, Caillebotte, Degas, Jongkind, Van Gogh, Turner, Daubigny, Seurat, Signac, Derain, Vlaminck, Gauguin. Déjeuner à l’Auberge Ravoux, dite maison de Van Gogh, site classé monument historique, où le peintre s’installa durant l’été 1890 et où il mourut peu après, dans une chambre laissée intacte jusqu’à aujourd’hui. L’après-midi, balade dans la ville sur les pas des peintres : le cimetière où reposent les deux frères Van Gogh ; l’église romane Notre-Dame, peinte par Van Gogh ; la maison-atelier de Daubigny où de nombreuses peintures ont été exécutées sur les murs par Daubigny, Corot, Daumier, Oudinot. Retour à Paris en fin d’après-midi. Fin du programme.

À noter : l’ordre des visites peut être modifié en fonction des horaires de navigation ou d’impératifs techniques. Pour des raisons liées à la météorologie, il peut arriver qu’une escale soit supprimée ou remplacée par une autre. Cette décision est du ressort du seul commandant qui s’efforcera de toujours trouver une solution favorable aux passagers.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page