Représentation durant les Chorégies d'Orange P. Gromelle/Orange Spectacle durant les chorégies d’Orange A. Hocquel/ADT Vaucluse Durant les chorégies d’Orange A. Hocquel/ADT Vaucluse Le théâtre antique d’Orange A. Hocquel/ADT Vaucluse Le château d'Ansouis A. Hocquel/Vaucluse Provence Durant les Chorégies d'Orange P.Gromelle/Orange L’arc de triomphe d’Orange D.R. La Traviata, lors de l’édition 2016 des Chorégies d’Orange P.Gromelle/Orange Les ocres de Roussillon A. Hocquel/Vaucluse Provence Roussillon, l'un des Plus Beaux Villages de France X. Cailhol/Go Production À l’intérieur de l’atelier Cézanne O.T. Aix-en-Provence Cathédrale Saint-Sauveur Visitprovence/F. Joliot Le musée Granet, à Aix-en-Provence Musée Granet CPA/Y. Blaise Le théâtre de l'Archevêché, pendant le festival d'Aix-en-Provence V. Pontet Fontaine du Roi René à Aix R. Cintas Flores Fontaine de la Rotonde à Aix R. Cintas Flores Atelier de Cézanne S. Spiteri La montagne Sainte-Victoire S. Spiteri
Escapade 5 jours / 4 nuits
Les temps forts

  • Programme de visites culturelles d’Aix-en-Provence dont l'exposition "Joaquin Sorolla, lumières espagnoles" à l'hôtel de Caumont
  • Excursions à Orange, au château d’Arnajon et à la bastide de Romegas
  • 4 spectacles dans le cadre du festival d’art Lyrique d’Aix-en-Provence et des Chorégies d’Orange
  • Encadrement culturel sous la houlette de Hélène Novaresio, conférencière

15 à 25 participants
Forfait par personne : à partir de 1 750
A noter : les artistes ayant donné leur accord plus de 6 mois avant le Festival, leur présence est soumise aux impondérables
Du 08 au 12/07/2020

Quel mélomane n’a jamais rêvé d’entendre résonner un soir d’été, sous le plus beau des ciels étoilés de Provence, les premières notes de son opéra favori ? Qui ne s’est jamais imaginé entraîné par des flots mélodieux dans des lieux uniques où la musique rencontre l’histoire ? Les Chorégies d’Orange et le festival international d'art lyrique d’Aix-en-Provence vous invitent à vivre ces instants d’exception dans une région où la culture tient une place prépondérante. Cette escapade vous convie à des soirées musicales d’une qualité remarquable, ainsi qu'à une belle découverte de la Provence des peintres. Une exposition majeure vient également compléter ce riche programme, tout en art et en musique.

1er jour : Paris/Aix-en-Provence - visite culturelle de la ville.

■ Pour la formule avec transport, rendez-vous le matin à la gare de Lyon (Paris) puis train pour Aix-en-Provence TGV. À l’arrivée, transfert en car à l’hôtel. Déjeuner libre.
■ Pour la formule sans transport, rendez-vous directement à l’hôtel en début d’après-midi.
Début du programme culturel par la découverte de la ville au fil des trésors architecturaux : le célèbre cours Mirabeau aux platanes centenaires ; la place d’Albertas, conçue selon la mode parisienne des places royales ; l’hôtel de ville aux splendides ferronneries ; l’ancien archevêché du XVIIe siècle (ext.) ; la cathédrale Saint-Sauveur, véritable patchwork architectural, qui a traversé les siècles en conservant dans sa pierre la trace des époques révolues. Édifiée en partie sur l’ancien forum romain, elle fut sans cesse remaniée et unit trois nefs de styles différents (roman, gothique et baroque) que flanque un baptistère paléochrétien. Dîner à l’hôtel. A 21h30, opéra "Cosi Fan Tutte" au théâtre de l’Archevêché.

2e jour : Aix-en-Provence/excursion au château d’Arnajon et à la bastide de Romegas.

Matinée et déjeuner libres. L’après-midi, visite des jardins du Domaine d’Arnajon. Bastide provençale du XVIIe siècle, le château est encadré de deux monumentaux pigeonniers carrés aux tuiles vernissées d’un vert émeraude, dont l’un abrite une grotte de fraîcheur baroque avec ses décors en arabesques de coquillages et de galets. Dans la cour d’honneur trône une splendide fontaine. A partir d'un escalier à balustres, en fer à cheval, ces jardins descendent en terrasse vers deux grands bassins. Pour clore la journée, découverte de la bastide de Romegas, construite en 1660 par la famille de Romégas qui appartenait à la sénéchaussée aixoise. Elle possède un jardin à la française du XVIIIe siècle avec un parterre traditionnel de buis, ombragé de pins multi-centenaires, le tout prolongé d'une tèse typique de l'époque. Retour à Aix en fin d’après-midi. Dîner libre. A 22h, opéra "Le Coq d’Or" au théâtre de l’Archevêché.

3e jour : Aix-en-Provence - le quartier Mazarin ; l’exposition "Joaquin Sorolla, lumières espagnoles" à l’Hôtel de Caumont/Orange – visite de la ville.

Le matin, découverte du quartier Mazarin, conçu au XVIIe siècle par le frère du cardinal pour les membres du Parlement de Provence. Au fil des images : très belles façades d’hôtels particuliers – hôtels de Boisgelin, de Villeneuve… – ; église Saint-Jean-de-Malte (fin XIIIe siècle), premier édifice gothique aixois.... Puis, visite de l'exposition "Joaquin Sorolla, lumières espagnoles" organisée par Caumont Centre d’Art à l'hôtel de Caumont. Joaquin Sorolla (1863-1923) est l’un des plus grands noms de la peinture espagnole du XXe siècle. On lui doit une des représentations les plus marquantes et éclatantes d’une Espagne lumineuse et méditerranéenne, optimiste et moderne. Ses affinités avec les maîtres européens et américains de sa génération, tels que Sargent, Zorn, Degas ou Monet, le placent parmi les artistes les plus importants et influents de son temps. Fondée sur le naturalisme, sous l’influence de Bastien-Page, sa peinture est très marquée par la constante référence à Velázquez, que Sorolla considère comme son grand maître. Cet apprentissage est enrichi par un coup de pinceau libre et lumineux, proche de l’impressionnisme, et par une interprétation de la lumière et de la couleur incroyablement vitaliste et novatrice. Ses compositions magistrales, informées par les nouvelles possibilités de cadrage de la photographie, ainsi que par l’influence de l’estampe japonaise, captivent par leur spontanéité, leur immédiateté et leur modernité. L’exposition s’appuie sur plusieurs recherches afin d’aborder la manière dont Sorolla a construit son œuvre, s’attachant à trois questions fondamentales : le processus créatif de l’artiste, les sources des principaux sujets de son œuvre et l’évolution de ces sujets au sein de sa production. Après le déjeuner libre, route pour Orange. À l’arrivée, découverte de la ville. Au fil de la balade : le théâtre antique, l'un des théâtres romains les mieux préservés dans le monde occidental et classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Édifié sous le règne d'Auguste, il doit sa réputation à l'exceptionnelle conservation de son mur de scène. Il présente toutes les composantes du théâtre latin selon Vitruve : la cavea (gradins en hémicycle), les accès latéraux et le mur de scène flanqué de parascenia. Conçu pour accueillir le public gallo-romain, c'est par ce lieu que passait la diffusion de la culture et de la langue romaine ; l’arc de triomphe, l'un des plus anciens et des plus grands arcs de triomphe de la Gaule romaine, classé également au patrimoine mondial de l'Unesco. Il s'agit en fait d'un arc urbain à caractère commémoratif servant de porte à l'entrée de la ville et non d'un arc de triomphe dans la mesure où les triomphes étaient exclusivement célébrés à Rome. Érigé en hommage aux vétérans de la IIe Légion gallique qui avait fondé la ville, c'est un monument exceptionnel de l'art romain provençal. Puis découverte de la vieille ville avec ses façades rénovées et ses petites places anciennes. Dîner au restaurant. A 21h30, opéra "Samson et Dalila" au théâtre Antique. Retour à Aix après le spectacle.

4e jour : Aix-en-Provence/excursion à Roussillon et à Ansouis.

Le matin, départ pour Roussillon, classé parmi les plus beaux villages de France. Bâti au sommet d'une falaise d'ocre, il offre une parfaite harmonie de couleurs avec ses pierres, ses toits et ses façades imprégnés des mêmes tonalités rouge que les paysages avoisinants. Il a tiré longtemps sa richesse de l’exploitation des pigments naturels contenus dans sa terre ocre jusqu’à l’apparition des colorants synthétiques. Découverte de l’histoire de cette industrie avec la visite du Conservatoire des ocres et de la couleur. Installé dans une ancienne usine d'ocre, il explique l’exploitation et la transformation de l'ocre. Après le déjeuner au restaurant, découverte du village. Puis, visite du château d’Ansouis. D’abord forteresse médiévale dont les fondations remontent au Xe siècle, résidence des Duc de Sabran de Pontevès depuis le XIIe siècle, le château est devenu au fil des siècles une des plus splendides demeures habitées de Provence. Il possède une magnifique collection de meubles des XVIIe et XVIIIe siècles, de belles tapisseries et de vastes jardins et terrasses l’entourant d’un écrin de verdure, qui donnent à l’ensemble du site beaucoup de charme. Retour à Aix en fin d’après-midi. Dîner libre. A 20h, opéra "Innocence" au Grand Théâtre de Provence.

5e jour : Aix-en-Provence - les sites cézanniens ; le musée Granet/Paris.

Le matin, découverte des sites cézanniens autour d’Aix. En chemin, les étapes de la vie et les paysages de l'artiste : la route du Tholonet et Châteaunoir (ext.) ; le château du Tholonet (ext.) ; la montagne Sainte-Victoire ; le domaine de la Marguerite (ext.) ; l’atelier de Cézanne, dit l'"atelier des Lauves", véritable lieu de mémoire, marqué de l'empreinte du peintre. Il permet de découvrir ses objets familiers et ses préférences artistiques. Des dizaines d’œuvres, aujourd’hui conservées dans les plus grands musées du monde, dont ses dernières Grandes Baigneuses, y ont été peintes. Après le déjeuner au restaurant, visite du musée Granet qui présente des œuvres majeures de la peinture française du XVIe au XXe siècle. et des différentes écoles hollandaise, flamande et italienne.
■ Fin du programme pour la formule sans transport.
■ Pour la formule avec transport, transfert à la gare TGV d'Aix puis retour à Paris en train. Arrivée en fin de soirée.

À noter : en fonction d'impératifs locaux, l'ordre des visites pourra être modifié.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page