Sur le site de Tipaza L. Wkoester Oran vue depuis le fort Santa-Cruz H. Kaki Dans le Jardin d'essai El Hamma Mimosa dz Dans le palais El Mechouar à Tlemcen A. Dennour La mosquée de Cherchell Cherchelli Le minaret de la mosquée Sidi Boumediene à Tlemcen J. Matari Le monastère de Tibéhirine Ps2613 Le monument aux martyrs de la Guerre d'Algérie à Alger M. Mehni Vue sur la ville d'Alger M-A. Boukhoulda
Circuit 10 jours / 9 nuits
Les temps forts

  • Tipaza et son site archéologique classé au patrimoine mondial de l'Unesco
  • la Kasbah d'Alger, lieu chargé d'histoire
  • le fort de Santa Cruz à Oran
  • le parc national de Tlemcen

Nouveau
15 à 22 participants
Forfait par personne : à partir de 2 120

Après des temps troublés, l'Algérie retrouve aujourd'hui un certain apaisement et est heureuse de vous ouvrir ses portes. Elle vous dévoile ses trésors patrimoniaux trop souvent méconnus mais aussi ses villes au charme protéiforme, qui confèrent au pays une véritable singularité. Découvrez le long de la côte ses magnifiques sites archéologiques qui viennent rappeler l'importance du commerce maritime en méditerranée durant l'Antiquité et savourez l'héritage arabe, berbère, andalou, ottoman... qui raconte la longue histoire de l'Algérie ; sans oublier les traces de la colonisation qui marqua profondément le visage du pays.

1er jour : Paris/Alger.

2e jour : Alger – excursion à Cherchell et Tipaza.

Départ pour Cherchell, l'ancienne Caesaree. Visite du parc archéologique : l’amphithéâtre, construit à l'époque de Juba II, le théâtre antique, le forum, les thermes... et du musée accueillant l'une des plus belles collections de sculptures antiques ainsi que de très belles mosaïques. Continuation vers Tipaza. Difficile de ne pas évoquer Albert Camus lorsque l’on franchit les portes de cette petite ville côtière qui fut dès l’antiquité considérée comme l’endroit idéal pour mouiller l’ancre car protégée des vents par le massif du Chenoua. Comptoir phénicien, tout d’abord, puis colonie romaine au Ier s. de notre ère, la cité s’étend suffisamment pour devenir une ville importante dotée d’établissements publics et privés monumentaux qui se transformeront pour certains sous l’influence chrétienne. Découverte du site archéologique en bordure de mer, classé au patrimoine mondial de l'Unesco : temples, théâtre, forum, nymphée, thermes, basilique dont les vestiges sont ceux du plus vaste édifice chrétien. Un peu plus loin, en bord de mer, sur 1000 m2, s'étend la villa des Fresques. Visite du musée. Route vers Alger et arrêt au mausolée royal appelé aussi "tombeau de la chrétienne".

3e jour : Alger – excursion à Tibéhirine.

Départ pour le monastère de Tibéhirine via les gorges de la Chiffa, aussi appelé l'abbaye Notre-Dame de l'Atlas. Il n'y a aujourd'hui plus de communauté monastique. Visite du lieu de prière des moines, des jardins et des sources. Retour vers Alger via le ruisseau des Singes. Arrêt au village d'El Hamdania et rencontre avec des artisans. En soirée, rencontre avec un sociologue qui abordera les aspects sociologique et contemporain de l'Algérie.

4e jour : Alger.

Visites du Bastion 23, ancien Palais des Raïs, édifié au xviiie siècle sur la mer et de la mosquée Ketchaoua, témoignage de plus de 4 siècles d'histoire tourmentée devenue église et cathédrale durant la colonisation française qui a rouvert il y a deux ans après des années de restauration. Puis, promenade sur la place des Martyrs et dans la Kasbah, classée au patrimoine mondial de l'Unesco. Atelier culinaire chez l’habitant : boureks à la viande accompagnés d'une chorba ou harira. La cuisine algérienne est riche, conviviale et colorée, comme toutes les cuisines méditerranéennes, et avant tout basée sur le partage et la transmission de génération en génération. Continuation des découvertes d’Alger la blanche, ville moderne avec ses rues animées, la place du 1er Mai, la Grande Poste (en cours de rénovation). Larges avenues, grandes places, ruelles, jardins et des centaines d’escaliers permettent d’explorer cette ville aux mille facettes sertie de monuments de différentes époques. Enfin, visite du MAMA (musée d'art contemporain), un des fleurons de l'architecture néo-mauresque.

5e jour : Alger.

Visite du musée national des Beaux-Arts présentant une collection de peintures européennes du XIVe au XXe siècle (Fantin-Latour, Pissarro, Gauguin, Corot, Monet...) ; de sculptures, notamment des œuvres de Rodin, Maillol, Bourdelle et Belmondo. Trois salles sont consacrées à l'orientalisme (œuvres de Delacroix, Dehodencq, Chassériau...). Puis, promenade dans le luxueux Jardin d’essai du Hamma qui s’étend en amphithéâtre. Créé en 1832, il est considéré comme l’un des jardins d’essai et d’acclimatation les plus importants au monde. Visite de la cathédrale Notre-Dame d’Afrique surplombant la ville. Puis, promenade dans le quartier de Bab el Oued, l'un des plus populaires et des plus animés de la capitale. Après le dîner, tour d'orientation de nuit.

6e jour : Alger/Oran.

Le matin, départ pour Oran qui descend en amphithéâtre vers la mer. Elle aurait été fondée en 902 de notre ère par les musulmans de l’Andalousie et occupée peu après par les Almohades et les Zianides à qui elle doit sa fameuse mosquée de Sidi El Houari. Les vestiges historiques espagnols sont célèbres dans cette ville : le fort de Santa Cruz, la garnison espagnole, les murailles de la kasbah... Visite également de la cathédrale du Sacré-Coeur aujourd'hui transformée en bibliothèque et de la gare ferroviaire au style architectural mauresque.

7e jour : Oran – excursion à Tlemcen.

Départ le matin pour Tlemcen, ville qui mêle les influences berbères, arabes, andalouses, ottomanes et françaises. Visite du palais El Mechouar, complexe palatial royal, construit au Moyen Âge par les sultans zianides. Le complexe du Mechouar est un exemple d'art mauresque et andalou, et plus particulièrement du style zianide. Sur la place de l'Émir Abdelkader, aperçu de la grande mosquée, édifiée à la fin du xie s. sous le règne des Almoravides, elle conserve de nombreux et remarquables éléments de décoration, ainsi qu'un minaret qui compte parmi les plus anciens de la région. Continuation des visites avec le parc national où l'on retrouve d'importants vestiges archéologiques et sites naturels comme les ruines de la Mansourah, la mosquée de Sidi Boumediene, la mosquée Sidi Bou Ishaq El Tayar, le tombeau de la Sultane, les grottes d'El Ourit avec ses falaises et cascades naturelles... Retour à Oran.

8e jour : Oran – excursion Mostaganem.

Route vers Mostaganem, port phénicien, puis romain. L’Almoravide Youssef Ben Tachfine (xie s.) y construisit le Bordj El Mahel. La ville dut son développement à l’implantation d’une forte colonie andalouse. Visite de la ville : l’avenue Bendehiba Bénaïd, la place du 1er Novembre et sa belle vue sur la mer, vue sur la mosquée mérinide du xive s., la citadelle du Bordj El Mahel restaurée par les Ottomans au xviiie s. et aménagée aujourd’hui en jardin public. Retour vers Oran avec un arrêt à Arzew, connue pour avoir été le théâtre de la bataille d’Arzew en 1942, lorsque les troupes alliées combattirent les troupes du régime de Vichy pendant la seconde guerre mondiale.

9e jour : Oran.

Journée consacrée à la visite de la ville et de ses quartiers. Visite du vieux quartier de Sidi El Houari, place Kléber, les bains du Bey, le palais du Bey, la place d’Armes, la mairie et son immense escalier avec ses 2 superbes lions, le théâtre...

10e jour : Oran/Paris.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page