Vue extérieure du Musée Juif de Berlin Jewish Museum Berlin, Photo: Jens Ziehe La cité de Falkenberg visitBerlin, Foto: Angela Kröll Vue sur Berlin Getty pour Canva Vue extérieure de la Neue Nationalgalerie A.Savin WikiCommons Villa du Grunewald Getty pour Canva Dans le quartier de Kreuzberg Wikimapia Immeuble de Walter Gropius à Berlin Getty pour Canva
Escapade 5 jours / 4 nuits
Les temps forts

  • Les cités du modernisme, classées au patrimoine mondial de l'Unesco
  • Grunewald, une échappée bucolique en lisière de ville

Nouveau
15 à 25 participants
Forfait par personne : à partir de 1 660
Du 18 au 22/04/2023

On pourrait penser Berlin coupée en deux, tel un stigmate encore visible de sa longue déchirure. Mais, en réalité, c'est en un grand nombre de micro-quartiers que se divise la capitale allemande ! Appelés kiez, que l'on pourrait traduire en français par “voisinage”, ils sont une spécificité de la ville à laquelle ils confèrent ce visage protéiforme si caractéristique. Cette escapade invite à découvrir cette mosaïque de décors et d'ambiances qui font la richesse de Berlin afin d'en saisir l'âme et le cœur.

1er jour : Paris/Berlin.

Vol pour Berlin. À l'arrivée, grand tour panoramique en car : Reichstag, ancien emplacement du Mur, porte de Brandebourg, Tiergarten et colonne de la Victoire, avenue Unter den Linden avec le nouveau Forum Humboldt, Karl-Liebknecht-Strasse, Alexanderplatz, Rathaus, quartier Saint-Nicolas, Kurfürstendamm, Philharmonie due à Hans Scharoun. Installation à l’hôtel.

2e jour : Berlin – la Neue Nationalgalerie et le Bauhaus.

Visite de la Neue Nationalgalerie, conçue par Mies van der Rohe en 1968. Le bâtiment a rouvert en 2021 après 6 ans de travaux conduits par David Chipperfield. L’architecte britannique a tenu à préserver l’aspect d’origine tout en apportant discrètement des touches contemporaines afin de respecter la singularité du lieu. Le musée rassemble une collection d’oeuvres du xxe et xxie siècles (expressionnistes, dadaïstes, cubistes, surréalistes…). Puis, découverte des quelques bâtiments Bauhaus de la capitale. Fondé en 1919 à Weimar, le mouvement ne s’installera qu’en 1932 à Berlin puis sera dissout en 1933 sous la pression politique. Bien que l’installation fut de courte durée, quelques bâtiments emblématiques ont vu le jour, notamment dans le quartier de Moabit et Wedding. Un parcours qui mènera de l’usine AEG à la maison Lemke en passant par des édifices d’après-guerre d’influence Bauhaus.

3e jour : Berlin – Kreuzberg et le Street Art ; Britz et Falkenberg, les cités du modernisme.

Départ pour Kreuzberg. Ancien quartier ouvrier de la ville qui, jusqu’à la fin de la guerre, était situé au cœur de Berlin. À la séparation de la ville, il se retrouve alors isolé géographiquement devenant un quartier presque périphérique. Dès les années 70, le quartier devient le symbole de la contestation des habitants et de groupes politisés face à sa mutation. Dès lors, Kreuzberg devint un emblème du Berlin alternatif, pluriculturel et engagé. À la chute du Mur, c’est dans cette ambiance si particulière de contestation que l’art urbain s’est développé. Découverte de quelques-unes des œuvres emblématiques, de fresques impressionnantes en modestes graffitis. Puis, découverte de Britz et Falkenberg, 2 des 6 cités du modernisme, qui font partie d’un ensemble construit entre 1913 et 1934 dans les quartiers périphériques de Berlin. Inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco, elles constituent un exemple exceptionnel de l’évolution des logements sociaux et des innovations qui en découlent. Bruno Taut ou Walter Gropius sont les principaux architectes de ces projets qui ont exercé une influence considérable sur le développement de l’habitat.

4e jour : Berlin – Grunewald et ses villas ; Brückemuseum ; Zehlendorf et le Bauhaus.

Départ pour la partie ouest et le quartier de Grunewald, au cœur d’une forêt. Dès le xixe siècle, de riches berlinois s’installèrent et firent construire des villas. Découverte de ce quartier résidentiel aux somptueuses bâtisses. Puis, visite du musée Brücke, consacré exclusivement au mouvement artistique expressionniste Die Brücke, fondé en 1905 à Dresde. Il présente près de 400 œuvres des grands maîtres de l’expressionnisme (Kirchner, Heckel, Bleyl, Mueller…). Continuation pour le quartier de Zehlendorf, lieu de naissance de l’architecture moderne où de grands noms tels que Walter Gropius, Ludwig Mies van der Rohe, Bruno Taut ont développé leur talent. Une découverte qui évoquera la “guerre des toits”, un conflit entre les traditionalistes et les modernistes.

5e jour : Berlin – le Musée juif/Paris.

Visite du Musée juif, chef-d’œuvre architectural conçu par Daniel Libeskind, surnommé le “Blitz” (l’éclair) en référence à sa forme torturée. Trois couloirs s’y entrecroisent matérialisant les ”axes historiques” du judaïsme allemand : la continuité, l’exil et l’Holocauste. Transfert à l’aéroport et vol pour Paris.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page