Chapiteau du jardin d’Eden à l’abbaye de Cluny  A.V./G. Tchékan Apothicairerie de l’Hôtel-Dieu à Mâcon Ville de Mâcon/Patrick Georget Abbaye Saint-Philibert de Tournus A.V./G. Tchékan Maison de bois à Mâcon D. Jolivet Le château de Saint-Point Flickr La basilique du Sacré-Cœur à Paray-le-Monial J. Darne
Escapade 4 jours / 3 nuits
Les temps forts

  • Sur les pas de Lamartine
  • Les églises romanes du Brionnais

15 à 25 participants
Forfait par personne : à partir de 690
Du 26 au 29/05/2022

Il existe mille manières de dépeindre la Bourgogne. D’aucuns nous décrivent l’histoire tumultueuse et les horizons archéologiques, de l’art roman des abbayes clunisiennes et cisterciennes aux grandes cités gothiques. D’autres nous vantent les délices de la gastronomie, des terroirs, des paysages de vignobles… Et pourquoi ne pas aborder toutes ces facettes en suivant le fil conducteur tissé par la vie et l’œuvre de Lamartine, grand poète romantique mais également homme politique, qui grandit et s’épanouit dans cette région au patrimoine culturel exceptionnel qu’il aimait appeler “sa terre natale”…

1er jour : Paris/Mâcon – découverte de la ville.

■ Pour la formule avec transport, rendez-vous le matin à la gare de Lyon (Paris) et train pour Mâcon. À l’arrivée, transfert à l’hôtel et déjeuner libre.
■ Pour la formule sans transport, rendez-vous directement à l’hôtel en début d’après-midi.
Ouverture du programme par une découverte de la ville à pied : maison de Bois, pont Saint-Laurent, église cathédrale Saint-Vincent, apothicairerie de l’Hôtel-Dieu (notable par sa superbe collection de faïences d’époque) et le musée Lamartine.

2e jour : Mâcon – journée d’excursion sur les pas de Lamartine.

Le matin, départ pour Berzé-le-Châtel et visite du château qui a inspiré Lamartine dans Cours familier de littérature. Puis, visite de sa maison d’enfance, à Milly-Lamartine, village cher au poète. L’après-midi, découverte du château de Saint-Point, propriété que Lamartine transforma au goût anglais de l’époque, influencé par son épouse Mary Ann Elisa Birch. Pour clore la journée, visite du château de Pierreclos où Lamartine aimait se recueillir. Malgré les dégâts subis pendant les guerres de Religion, on peut observer, dans la cour intérieure, le chœur et le clocher de l’ancienne église du xiie siècle. Retour à Mâcon.

3e jour : Mâcon – excursion à Paray-le-Monial et les églises du Brionnais.

Le matin, départ pour Paray-le-Monial et visite de la basilique du Sacré-Cœur, considérée comme un modèle réduit de l’abbaye de Cluny. Délaissant la magnificence décorative et le gigantisme, la basilique jouit d’une beauté abstraite, favorable au recueillement. L’après-midi, découverte des églises romanes du Brionnais : l’église de Montceaux-l’Étoile, édifiée au début du xiie siècle et connue pour son remarquable portail ; l’église d’Anzy-le-Duc, merveilleux témoignage de l’art roman (chapiteaux historiés et clocher octogonal) et l’église de Semur-en-Brionnais, la dernière grande église romane brionnaise influencée par l’architecture clunisienne. Retour à Mâcon.

4e jour : Mâcon – excursion à Cluny et Tournus/Paris.

Le matin, départ vers l’abbaye de Cluny (xiie s.), considérée comme la plus grande abbaye du monde occidental, qui exerça une influence considérable sur la vie religieuse, intellectuelle, politique et artistique de l’Occident tout entier. Au fil de la visite : narthex, cloître, passage Galilée, clocher de l’eau bénite, bâtiments abbatiaux alentours. L’après-midi, visite de l’abbatiale Saint-Philibert de Tournus (xe s.). Plusieurs fois endommagée et restaurée, devenue église paroissiale pour échapper à la démolition après la Révolution, l’abbaye de Tournus n’en est pas moins restée un monastère avec ses bâtiments abbatiaux : réfectoire, salle capitulaire, cloître... Retour à Mâcon.
■ Pour la formule sans transport, fin du programme.
■ Pour la formule avec transport, transfert à la gare de Mâcon et retour en train à Paris.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page