Le pont japonais et l’étang dans le jardin de Monet D.R. Le pont japonais, dans les jardins de Giverny E. Tessier/D. Dumas CRT Normandie
Journée
Les temps forts

  • L’exposition “Plein Air. De Corot à Monet”, au musée des Impressionnismes
  • Sous la conduite de Sylvie Meyniel, conférencière

15 à 30 participants
Forfait par personne : à partir de 140

La lumière. Voilà celle qui invita Claude Monet à venir s’installer à Giverny avec sa famille. Il prétendait qu’elle n’y était égale à aucune autre. Le jardin, la maison et l’atelier sont restés fidèles à l’esprit du chef de l’école impressionniste, qui y trouva une source d’inspiration à chaque instant. On y découvre la douce atmosphère présente dans les œuvres de Monet mais aussi la vie quotidienne de l’artiste, qui y séjourna de 1883 à 1926.

Matin

rendez-vous porte de Saint-Cloud (Paris) et trajet en car pour Giverny. À l’arrivée, visite de la fondation Claude Monet. À quelques pas de la maison s’élève l’atelier des Nymphéas, aujourd’hui restauré. Les jardins, reconstitués à l’identique, révèlent ce “tableau exécuté à même la nature”. En contrebas, on retrouve le jardin d’eau, le pont japonais et l’étang qui inspirèrent l’univers pictural des Nymphéas. Déjeuner au restaurant.

Après-midi

visite de l’exposition “Plein Air. De Corot à Monet” au musée des Impressionnismes. Revendiquée par les impressionnistes et par leurs premiers critiques au nom de la sincérité et de la spontanéité, la pratique de la peinture en plein air n'est pas une innovation dans les années 1870. Elle est l'aboutissement d'un long processus au cours duquel le paysage s'affirme comme un genre à part entière. Près de 80 œuvres retraceront ainsi l’histoire de la peinture en plein air du xviiie siècle jusqu’en 1873, année qui précède celle de l’invention du terme “impressionnisme”. Puis, balade à la découverte du village de Giverny. Retour à Paris en fin d'après-midi.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page