Le monastère de Likir  A.V./C. Filippi Le monastère de Tak Tok A.V./B. Metzdorf Confluent de l’Indus et du Zanskar A.V./R. Mialin Femme en costume traditionnel de la région A.V./J.-M. Brugeron Femmes Ladakhi A. Panachickal Dans le monastère de Phyang B. Gagnon Le Temple d'Or d'Amritsar D.R. Le passage du col Lachulung P. Denizet
Circuit 18 jours / 16 nuits
Les temps forts

  • Amritsar et le temple d’Or
  • Dharamsala, la “petite Lhassa”
  • les cols de Baralacha et de Lachulung : univers minéral d'une rare beauté
  • le festival d'Hemis

12 à 20 participants
Forfait par personne : à partir de 3 580
Bonne condition physique et tolérance aux hautes altitudes requises, routes difficiles.

On dirait le Tibet et pourtant, nous sommes en Inde. Dans son extrême-nord, le sous-continent donne rendez-vous au haut plateau himalayen. De cette rencontre naît un extraordinaire désert de pierre. Là, au Ladakh, entre 3 000 et 4 000 m d’altitude, vivent quelque cent mille habitants. Là, respire un peuple à la culture fascinante. Un monde à part dont les attaches historiques et spirituelles sont tibétaines. Ce grand périple au cœur du Ladakh permet des découvertes majeures… Un voyage, une révélation.

1er jour : Paris/Delhi.

2e jour : Delhi/Amritsar.

Tôt le matin, départ en train par le Shatabdi express (6 h 20 de trajet env.) pour Amritsar, haut lieu penjabi de la religion Sikh. Après le dîner, cérémonie du soir au Temple d’Or, prières tirées du livre sacré “Guru Adi Granth”.

3e jour : Amritsar.

Au cœur de la vieille ville, visite du temple d’Or, sanctuaire sikh le plus vénéré d’entre tous, puis promenade dans le bazar et temps libre.

4e jour : Amritsar/Dharamsala.

Route vers Dharamsala aux abords des premiers contreforts de l’Himalaya, via la vieille cité de Kangra. Visite du fort situé au sommet d’une crête.

5e jour : Dharamsala.

Journée consacrée à la civilisation tibétaine. Découverte de la ville surnommée la “petite Lhassa” où vit actuellement une communauté réfugiée : l’institut de Médecine tibétaine et sa bibliothèque ; l’institut Norbulingka, fidèle reproduction du palais d’Été de Lhassa, et le musée de l’école de Kangra. Sur les hauteurs de la ville, Tsuglagkhang, lieu de résidence du Dalaï-Lama et le temple de Namgyal.

6e jour : Dharamsala/Mandi/Manali.

Départ pour Manali via Mandi située sur la rive gauche de la Beas (750 m) et porte de la vallée de Kullu dite la “vallée des Dieux” riche par sa végétation, ses vieux temples en bois, son folklore… Arrêts à Baijnath et son temple de Vaidyanatha, puis à Naggar où se dressait une forteresse. En soirée, arrivée à Manali, petite ville au fond de la vallée (1 826 m), au milieu de champs de paddy et dans un décor de sommets enneigés.

7e jour : Manali/Rohtang La/Keylong/Jispa.

Route pour Jispa en passant par le col du Rohtang (3 978 m d’alt.). Puis, descente sur l’autre versant, entrée dans la vallée du Lahaul et continuation vers Jispa via le bourg de Keylong.

8e jour : Jispa/Tso Moriri.

Départ pour Tso Moriri (4 500 m d’alt.), situé dans la Rupshu, région de hauts plateaux à l’extrême-est du Ladakh. Longue route via Sarchu et deux des plus hauts cols au monde : Baralacha (4 897 m d’alt.), long de 8 km et Lachulung (5 060 m d’alt.). Panorama sur les sommets enneigés du Bara Shigri, Chandrabhaga et Mulkila. Poursuite via les hauts plateaux de Kyangshu et le lac salé Tso Kar (4 660 m d’alt.). À Tso Moriri, découverte de ce lac turquoise long de 28 km et large de 8 km, qui abrite de nombreux oiseaux migrateurs. Nuit en campement.

9e jour : Tso Moriri/Thiksey.

Visite du monastère de Korzok, de la secte drukpa, dépendant de celui du monastère d’Hémis, et du village sur la rive nord-ouest du lac. Après-midi de route vers la vallée de l’Indus et Thiksey via les villages de Mahe et de Chumathang.

10e jour : Thiksey/Phyang/Likir/Bazgo/Nurla.

Départ matinal vers le monastère de Thiksey pour assister à la pooja (prière) du matin. Route pour Nurla via le monastère de Phyang, de l’ordre des Gelugpas (fresques, série de bouddhas…), le monastère de Likir et les vestiges de la citadelle de Basgo avec trois temples dédiés à Maitreya.

11e jour : Nurla – excursion à Lamayuru, Themisgom et Rizong.

Visite du monastère de Lamayuru (secte drigungpa – XVIe s.), perché à 3 800 m. Retour vers Nurla, puis excursion au village de Themisgom situé dans une magnifique vallée riche en plantations d’abricots. Sur les hauteurs, se trouve un petit monastère offrant un beau panorama sur la vallée. Poursuite vers le monastère de Rizong.

12e jour : Nurla/Mongur/Alchi/Leh.

Route vers le hameau de Mongur situé sur la route des treks et accueil dans une maison traditionnelle ladakhi à la découverte des traditions. Poursuite vers Alchi, le plus ancien complexe monastique ladhaki, datant des XIe et XIIe s.) : hall des Assemblées (Duskhang), temples Sum-Tseg, Lotsawa Lhakhang, Jampal Lhakhang et Lhakhang Soma ; puis, sur les hauteurs, les deux temples dédiés à Avalokiteshvara et Akshobhya. Arrivée à Leh (3 500 m d’alt.), capitale du Ladakh.

13e jour : Leh – excursion à Hémis.

Journée consacrée au Festival d’Hémis, remarquable par ses fresques. Spectaculaires, ce sont les fêtes les plus célèbres du haut plateau et de ses vallées. Elles révèlent en particulier des danses rituelles masquées, symboles de divinités ou de démons et déploient parallèlement une foire exceptionnelle. Fondé en 1602 par Tagtsangrepa, moine bhoutanais de l’ordre des Drukpa, il est le plus important des monastères du Ladakh et abrite une collection unique de petits tableaux retraçant la vie des grands maîtres du lamaïsme.

14e jour : Leh – excursion à Stok, Matho, Spituk et Shanti.

Dans le village de Stok, découverte du palais et de son petit musée. À Matho, le monastère de l’ordre Sakyapa offre un magnifique panorama sur la vallée. Puis, visite de Spituk, monastère Gelugpa du XVe siècle. De retour vers Leh, découverte du stupa de Shanti.

15e jour : Leh – excursion à Shey, Tak Tok et Chemre.

Découverte de Shey, capitale du Ladakh jusqu’au XVe s. – lorsque Leh la remplaça – : vestiges du palais et gompa. Visite du monastère de Tak Tok, de la secte des Nyingmapas, situé sur la rive droite de l’Indus en face d'Hémis. Padmasambhava aurait médité au VIIIe s. dans une grotte voisine ; et du monastère de Chemre, fondé par Stakstang Raspa. Retour à Leh et visite : vestiges du palais royal du XVIIe s., proche du bazar, puis montée par des chemins escarpés (20 mn) vers le Namgyal Tsemo Gompa avec les temples de Maitreya et d’Avalokiteshvara.

16e jour : Leh/Delhi.

Vol pour Delhi (1 h 15 env.). Visite du Musée national, le plus moderne et le plus riche d’Inde (collections d’antiquités).

17e jour : Delhi/Paris.

Visite de la mosquée Jama Masjid, construite au XVIIe siècle sous le règne de Shah Jahan. Cette mosquée de grès rouge et de marbre blanc est l’une des plus grandes du pays. Promenade dans le quartier de Chandni Chowk et ses bazars, puis temps libre. Dans la nuit, vol pour Paris.

18e jour : arrivée à Paris.

À noter : l’ordre des étapes et visites pourra être modifié en raison des conditions météorologiques, de la rotation du vol intérieur et du festival. La durée des visites à Delhi est souvent tributaire des changements d’horaires aériens.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page