Sur le site archéologique d'Ostia Antica M. Pixel Tumulus de Cerveteri A.V./A. Roux L'église San-Pietro à Tuscania P. Denizet Le lac de Bolsena Helena Dans les rues d’Orvieto D.R. Le théâtre d'Ostia Antica Rabax La tombe étrusque des Léopards à Tarquinia J.P. Dalbéra La Rocca dei Papi L. Andronico Dans les rues d'Anagni Alto Temi Villa d’Este, à Tivoli A.V./ M. Briot La Colonnade du Canope dans les jardins de la Villa D'Hadrien,  J.P. Dalbéra Le duomo d’Orvieto D.R.
Circuit 8 jours / 7 nuits
Les temps forts

  • les villas de Tivoli (Este et Adriana, patrimoine mondial de l'Unesco)
  • Orvieto, Cerveteri et Tarquinia, nécropoles étrusques
  • le parc archéologique de Vulci
  • la cité médiévale de Tuscania

Nouveau
15 à 25 participants
Forfait par personne : à partir de 1 800

Avant Rome, il y eut les Étrusques. Ce circuit part à la rencontre de leur civilisation aussi fascinante que mystérieuse. Également au programme : les vestiges du port antique d’Ostie, les villas aristocratiques de Tivoli et leurs jardins extraordinaires, ainsi que des petites cités médiévales veillées par de magnifiques cathédrales.

1er jour : Paris/Rome/Orvieto.

Vol pour Rome, puis transfert pour Orvieto, située à mi-chemin entre Florence et Rome. Jadis important centre étrusque, puis place forte papale, Orvieto, juchée sur son socle de tuf volcanique, est aujourd’hui une agréable cité, riche en monuments, placée dans un site des plus attrayants. À l’arrivée, rencontre avec votre guide permanent francophone, puis transfert en funiculaire (5 mn) au centre historique. Déjeuner, puis visite du centre historique d’Orvieto et de sa magnifique cathédrale (intérieur sous réserve d’ouverture). Édifiée entre 1290 et 1600 en tuf volcanique par plus d'une centaine d'artistes, elle présente une façade admirable, tant pour la hardiesse de ses lignes verticales, que pour la richesse de ses décorations, sculptures en haut, mosaïques et marbres dans la partie inférieure. Poursuite par la visite de la nécropole, dont l'allure urbaine évoque le plan d'une ville étrusque. Puis transfert à l’hôtel.

2e jour : Orvieto/Montefiascone/Castel Sant'Elia/Castel Madama.

Route vers Montefiascone, charmante petite ville médiévale située sur la rive sud du lac de Bolsena. À l’arrivée, visite de la ville : le centre historique ; la Rocca dei Papi, ancienne forteresse érigée par Innocenzo III à la fin du xiie siècle ; l'église de San Flaviano (intérieur sous réserve d’ouverture), bel exemple de l'architecture romane des xie et xiie siècle, construite sur deux niveaux superposés. Déjeuner au bord du lac de Bolsena, puis route vers Civita Castellana située sur les pentes du mont Soracte. À l’arrivée, visite de la cathédrale (sous réserve d’ouverture), construite au xiie siècle sur le site d’un ancien temple romain. Puis temps libre pour une découverte personnelle de la ville. Poursuite vers Castel Sant’Elia pour la découverte de la basilique Sant'Elia (sous réserve d'ouverture), de style roman. Continuation vers Castel Madama.

3e jour : Castel Madama – excursion à Tivoli.

Route vers Tivoli, lieu de villégiature fort prisé par les empereurs romains. Visite des jardins de la villa d'Este. En 1550, le cardinal Hippolyte II d'Este, tombé en disgrâce, se consola en se faisant construire une luxueuse villa, célèbre pour son bien nommé “jardin des merveilles”. Il confia le projet à Pirro Ligorio qui conçut les plans de la villa d'Este, aujourd'hui classée au patrimoine mondial l'Unesco. L'architecte napolitain l'agrémenta de l'un des plus beaux ouvrages paysagés au monde où les jeux d'eaux, les fontaines et les statues composent un décor caractéristique de la grâce du maniérisme. Après le déjeuner, visite de la villa Adriana (iie siècle ap. J.-C.). D'environ 5 km de périmètre, pourvue d'un palais impérial, de thermes, de bibliothèques, de théâtres, et de vastes jardins peuplés d'œuvres d'art, la villa Adriana - inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco - fut sans doute l'ensemble monumental le plus riche de l'Antiquité, née de l'imagination d'Hadrien qui visita tout l'Empire. Féru d'art et d'architecture, il voulut qu'y soient évoqués les ouvrages et les sites qu'il avait découvert au cours de ses voyages. Retour à Castel Madama.

4e jour : Castel Madama – excursion à Anagni et Subiaco.

Départ vers Anagni. Avec son quartier médiéval enroulé autour de sa majestueuse cathédrale, Anagni semble sortir tout droit du xiiie siècle L'agréable petite ville est aussi la porte de la Ciocaria, un havre de paix rural avec ses collines verdoyantes. À l'arrivée, visite du centre historique et de la cathédrale de Santa Maria Annunziata (intérieur sous réserve d’ouverture). Construite en style roman aux xie et xiie siècle à l'emplacement de l'ancienne acropole, elle reçut au xiiie siècle des ajouts gothiques. Après le déjeuner, poursuite vers Subiaco pour la visite du monastère bénédictin, un trésor de grande valeur artistique. Construit sur le site du Sacro Speco, le monastère est spectaculairement situé sur un mur rocheux. Retour à Castel Madama.

5e jour : Castel Madama/Ostia Antica/Cerveteri/Tarquinia.

Départ vers Ostia Antica. Port de Rome, sur le rivage du Tibre, où Virgile imagine le débarquement d'Énée, d'abord castrum, l'arsenal d'Ostie devint sous l'Empire un grand centre d'échanges où les compagnies de navigation (navicularii) et de commerce (negotiantes) avaient établi leur comptoir. Grande ville animée, au quadrillage quasi parfait, de nombreux vestiges sont emblématiques de sa richesse ; tels les différents thermes avec leurs magnifiques mosaïques, le théâtre, la maison de Diane représentative de ces insulae, véritables ensembles modernes, dont il fallut limiter la hauteur à vingt mètres. Après le déjeuner, route vers Cerveteri. Déclarée en 2004 site du patrimoine mondial de l'Unesco, la nécropole de Cerveteri, qui s'étend sur plus de 2 km, est sans aucun doute la plus impressionnante de toute l'Étrurie et l'une des plus majestueuses du monde méditerranéen. Les tombeaux monumentaux, dans un monticule, sont excavés et en partie construits dans le tuf. Au terme des visites, route vers Tarquinia.

6e jour : Tarquinia – excursion à Vulci.

Départ en car pour la visite de la nécropole étrusque de Tarquinia. La cité, fondée sans doute au ixe siècle av. J.-C. par la civilisation villanovienne, dominait au vie siècle toute l'Étrurie maritime. Après être passée sous le contrôle de Rome, la malaria puis les invasions lombardes obligèrent les habitants à abandonner leur vieille cité pour s'installer à l'emplacement de la ville actuelle. Retour en car à Tarquinia pour la visite du Musée national, situé dans le palais Vitelleschi (1439). Il abrite une remarquable collection d'œuvres provenant des fouilles de la nécropole étrusque : sarcophages, céramiques, ivoires, cratères et amphores cèdent cependant la vedette aux deux admirables chevaux ailés en terre cuite évoqués dans le titre d'un roman de Marguerite Duras. Après le déjeuner, route vers l'ancienne ville de Vulci, d'origine étrusque, détruite en 280 av. J.-C. De la cité étrusque subsistent de nombreuses ruines et un grand nombre de tombes. Découverte du parc archéologique et naturaliste de Vulci, qui couvre environ 120 ha. Les ruines datent des périodes étrusques et romaines. Retour à Tarquinia.

7e jour : Tarquinia – excursion à Tuscania et Viterbe.

Route vers Tuscania. Découverte de l'église de San Pietro (intérieur sous réserve d’ouverture), en style roman lombard. C’est le monument le plus important de la ville et probablement l'un des plus beaux d'Italie. Poursuite par la visite de l’église de Santa Maria Maggiore (intérieur sous réserve d’ouverture), une ancienne église construite au viiie siècle et remodelée au fil des siècles. La richesse des détails, en particulier la fresque évocatrice du xive siècle, font de l’église un monument grandiose. Après le déjeuner, route vers Viterbe, qui a conservé un très beau centre historique médiéval. Au xiiie siècle, la ville devint le siège de la papauté, témoignant du prestige que la ville avait acquis à cette époque. Découverte de la cathédrale San Lorenzo (sous réserve d'ouverture) datant du xiie siècle, puis le palais des papes (ext.) qui abrita cinq conclaves. Sur la Piazza del Plebiscito se dresse également le palazzo dei Priori (ext.), considéré comme le centre historique, social et institutionnel de la ville. Retour à Tarquinia.

8e jour : Tarquinia/Rome/Paris.

Transfert vers l'aéroport de Rome et vol pour Paris.

À noter : l’ordre des étapes et visites pourra être modifié en raison d’impératifs locaux. La visite de certains musées est sujette aux horaires et jours de fermeture hebdomadaire.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page