Castel del Monte A.V./A.-G. Brugeron L’église baroque Santa Croce, à Lecce Fototeca ENIT/S. Bedessi Les remparts d'Otrante JoelleLC Pixabay Licence Le port de Santa Maria di Leuca Wikimedia Domaine public La basilique dite Sainte-Marie-de-la-fin-du-monde à Santa Maria di Leuca Mentnafunangann CC BY-SA 4.0 L'église franciscaine de Galatina A. Van Loon (CC BY-SA 2.0)
Escapade 5 jours / 4 nuits
Les temps forts

  • Lecce la baroque
  • De merveilleux paysages, entre Adriatique et mer Ionienne

15 à 25 participants
Forfait par personne : à partir de 1 350
Du 11 au 15/10/2022

Après la chute de l’Empire byzantin, les Pouilles connurent une longue période de paix qui permit l’émergence d’un renouveau artistique. La construction de places fortes fut remplacée par l’édification d’églises et de palais, notamment à Lecce qui passa du statut de petite ville de garnison provinciale à celui de joyau de l’ère baroque. Arts et Vie vous invite à découvrir ces trésors architecturaux au fil de cette escapade au cœur de la péninsule salentine trop souvent méconnue.

1er jour : Paris/Bari/Lecce.

Vol pour Bari. À l’arrivée, route pour Lecce.

2e jour : Lecce.

Journée consacrée à la découverte des merveilles artistiques de Lecce : monastère bénédictin de Saint-Nicolas et Saint-Cataldo (actuellement faculté de sciences humaines de l’Université de Lecce) ; piazza del Duomo ; cathédrale, œuvre de Giuseppe Zimbalo, le grand architecte baroque de Lecce ; piazza Sant’Oronzo ; palazzo del Governo et palazzo Adorno (ext.). Puis, visite de l’église Santa Croce dont l'intérieur révèle un équilibre harmonieux entre la sobriété du classique et le faste du baroque de Lecce. Arrêt dans un atelier travaillant la pierre locale.

3e jour : Lecce – excursion à Galatina et Otrante.

Route pour Galatina. Visite de l'église franciscaine du xive siècle (magnifiques fresques datant de la moitié du xve siècle issues de l'école de Giotto). Puis, route vers Otrante, ancienne capitale du Salento byzantin. Visite du centre historique et de la cathédrale au magnifique dallage en mosaïque (xiie s.). Cette cité grecque puis romaine, a connu une activité maritime intense suite à la conquête des Normands en 1070. Déjeuner de spécialités du Salento. Retour à Lecce via de charmants villages fortifiés et arrêt à Martano pour y apprécier l'ambiance de la Fête des olives écrasées. Dîner accompagné de chants et musique traditionnels.

4e jour : Lecce – excursion à Nardo, Gallipoli et Santa Maria di Leuca.

Poursuite de la découverte de la péninsule salentine, extrémité orientale de l’Italie entre mer Adriatique et mer Ionienne. Départ pour Nardo et sa piazza Salandra, avec ses balcons et loggias à arcades. Continuation pour Gallipoli, et ses maisons blanches suspendues entre terre, ciel et mer : palais baroques, cathédrale, églises dont celle de la Pureté, érigée face à la mer. Puis, route vers Santa Maria di Leuca, la pointe la plus au sud du Salento où se dresse la basilique dite Sainte-Marie-de-la-fin-du-monde, édifiée sur un promontoire rocheux dominant la mer. Retour à Lecce.

5e jour : Lecce/Brindisi/Bari/Paris.

Départ pour Brindisi, important port sur l’Adriatique et escale maritime depuis l’Antiquité : colonne romaine marquant la fin de la via Appia ; piazza del Duomo ; église circulaire Saint-Jean-du-Sépulcre ; église romane Saint-Benoît abritant une Madone des neiges en pierre polychrome (xve s.). Puis, visite des châteaux aragonais et Souabe semblant s’élever des calanques (sous réserve). Transfert à l’aéroport de Bari et vol pour Paris.

À noter : les visites intérieures des églises sont sous réserve de célébrations religieuses.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page