Le Mausoleo Ossario Garibaldino Wiki CC L'ancien palais de la Civilisation italienne dans le quartier de l'EUR J.P. Dalbera Façade de la villa Torlonia Lalupa Le Foro Italico J.P. Dalbéra Dans l'ancienne centrale Montemartini C. Raddato
Escapade 5 jours / 4 nuits
Les temps forts

  • Parcours autour des grandes réalisations architecturales du xxe siècle
  • En compagnie de Rémi Rouyer, architecte DPLG et Professeur à l’École nationale supérieure d’architecture de Nancy

Nouveau
15 à 25 participants
Forfait par personne : à partir de 1 780
Du 02 au 06/06/2021

S’agissant d’architecture et d’urbanisme, on pense plus volontiers à la période antique ou baroque qu’à la période moderne et contemporaine. Pourtant Rome, ville de formation par excellence, n’a jamais cessé de se métamorphoser et a été le théâtre d’importantes transformations architecturales et urbaines au cours du xxe siècle. Encore aujourd’hui, les architectes les plus renommés continuent à jalonner la Ville éternelle de leurs réalisations et à poursuivre cette entreprise. C’est cet aspect méconnu de Rome que ces parcours proposent de découvrir.

1er jour : Paris/Rome.

Vol pour Rome. À l’arrivée, visite de l’église dite du Jubilée dans le quartier périphérique de Tor Tre Teste (R. Meier, 1998-2003). Puis continuation vers le Gianicolo pour visiter le Mausoleo Ossario Garibaldino, une architecture rationaliste, d’époque fasciste, sur la colline d’où le regard domine la ville. Déjeuner libre en cours de visite. Installation à l’hôtel en fin d’après midi. Temps libre et dîner à l’hôtel.

2e jour : Rome – le quartier du Trastevere ; la villa Torlonia.

Départ pour le quartier du Trastevere. Visite de l’ancienne Casa della GIL (L. Moretti, 1933), ancien équipement destiné aux jeunesses fascistes reconverti en centre culturel en 2017, puis découverte du palais des Postes (A. Libera, 1933-35). Visite de l’ancienne centrale électrique Montemartini (1910), transformée pour accueillir une partie des collections des musées du Capitole où les marbres antiques côtoient la machinerie conservée de la centrale. Continuation vers la villa Torlonia et visite de la Casina delle Civette (1840) reconstruite en 1908-16 dans le style Liberty (E. Gennari puis V. Fasolo), aux remarquables décors intérieurs. Temps libre dans le parc de la villa. En début de soirée, conférence par Rémi Rouyer : “L’architecture et l’urbanisme de Rome ou la ville palimpseste”, suivi du dîner à l’hôtel.

3e jour : Rome – le quartier de l'EUR.

Balade (ext.) dans la cité-jardin de Garbatella planifiée par G. Giovannoni et M. Piacentini entre 1920 et 1935. Continuation vers le Mausolée des Fosses ardéatines (N. Aprile, C. Calcaprina, A. Cardelli, M. Fiorentino, 1949) conçu pour commémorer le massacre des Fosses ardéatines en 1944. Parcours dans le quartier de l’EUR, construit à l’origine pour accueillir l’Exposition universelle de Rome (EUR 42), puis développé à partir des années 50 comme un grand quartier institutionnel : palais des Congrès (A. Libera, 1938-54) ; ancien palais de la Civilisation italienne (G. Guerrini, E. Lapadula, M. Romano, 1938-40) ; ancien Palais olympique (M. Piacentini et P. L. Nervi, 1958-60) et, plus récemment, le nouveau centre des congrès, La Nuvola (M. et D. Fuksas, 2008-16). En début de soirée, conférence par Rémi Rouyer : “Les grandes figures de la modernité architecturale romaine”, suivi du dîner à l’hôtel.

4e jour : Rome – Foro Italico ; Flaminio.

Visite du Foro Italico, conçu comme une grande cité sportive à l’antique pendant la période mussolinienne (Enrico del Debbio et Luigi Moretti, 1928-1936), et transformé après-guerre pour accueillir les Jeux olympiques de 1960. Découverte notamment du stade des Marbres (E. del Debbio, 1928-32) et de l’ancienne Casa delle Armi (aujourd'hui Académie d’escrime, L. Moretti, 1935). Continuation sur l’autre rive du Tibre vers le quartier Flaminio, lieu d’importantes transformations urbaines depuis quelques années, où se sont implantés de grands équipements culturels comme le Parco de la Musica (Renzo Piano, 2002) et le MAXXI (Musée d’Art xxie siècle), conçu par Zaha Hadid et ouvert en 2009. Implanté sur le site des anciennes casernes Montello, le projet mêle architecture futuriste et revalorisation d’édifices du début du xxe siècle. Visite architecturale puis découverte individuelle de l’exposition en cours. Dans le quartier Flaminio, dès la fin des années 50, avaient pris place les installations olympiques pour les Jeux de 1960 comme le Palazzetto dello Sport (Pier Luigi Nervi) et le village olympique (Adalberto Libera), ainsi que quelques beaux exemples d’immeubles résidentiels des années 50, les palazzine, comme ceux de Monaco et Luccichenti situés notamment via di San Valentino et via Archimede. Dîner à l’hôtel.

5e jour : Rome - quartier Coppedè ; Cité universitaire/Paris.

Parcours (ext.) dans le quartier Coppedè où l’architecte et sculpteur Gino Coppedè (1866-1927) a conçu un ensemble urbain et architectural Art nouveau les plus remarquables de Rome : pavillon des Fées ; palais des Ambassadeurs ou encore la fontaine des Grenouilles. Continuation vers la gare centrale de Rome Termini (A. Mazzoni, 1939 puis A. Pintonello, A. Vitelozzi et al., 1946-50) et la Cité universitaire dont le plan initial (1933-35) a été conçu par M. Piacentini. Transfert à l’aéroport et vol pour Paris.

À noter : visites intérieures sous réserve d'autorisation définitive.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page