Cathédrale de Siguenza A. DelRio L’Alcazar à Seville  Turismo de Sevilla  Les jardins de l’Alcázar à Cordoue A.V./B. Metzdorf Peinture murale, à l’église San Nicolas de Burgos A.V./C. Coulon Moulin à vent de Criptana L. Cardenal La coupole de la Maqsura dans la Grande Mosquée de Cordoue A.V./C. Genty Escaliers dorées de Burgos S. Lopez
Circuit 11 jours / 10 nuits
Les temps forts

  • Burgos et sa cathédrale classée au patrimoine mondial de l'Unesco
  • la pittoresque vieille ville de Cuenca
  • Almagro et son théâtre, joyaux du xviie siècle.
  • le spectacle d'art équestre à Cordoue et un logement en parador à Carmona

Nouveau
15 à 25 participants
Forfait par personne : à partir de 2 330

Au nord, la Vieille Castille, première à avoir été reconquise après la domination musulmane ; au sud, la Nouvelle Castille et ses moulins à vent que pourchassait Don Quichotte. Encore plus au sud, les fabuleuses arabesques de l’Andalousie. Partout, des villes splendides mêlent influences maures et chrétiennes et témoignent du rayonnement du Siècle d’Or espagnol.

1er jour : Paris/Bilbao/Burgos.

Vol pour Bilbao. Dès l'arrivée, départ en direction de Burgos. Visite du centre historique : l’église San Nicolás et son retable réalisé par Simon de Cologne ; l’arc de Santa María, ancienne porte fortifiée ; la Casa del Cordón (ext.) et la plaza Mayor. Visite de la cathédrale gothique, joyau incontestable de cette ville, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. À ne pas manquer : l’Escalera Dorada de style Renaissance, la chapelle du connétable et la croisée du transept.

2e jour : Burgos.

Visite du monastère Santa María de las Huelgas, de pure architecture cistercienne : retable orné de délicates ciselures Renaissance et du musée des Tissus médiévaux. Puis, visite de la chartreuse de Miraflores pour y voir le mausolée royal de Jean II et Isabelle du Portugal. Après-midi libre.

3e jour : Burgos/Santo Domingo de Silos/Covarrubias/Soria.

Départ en direction du monastère de Santo Domingo de Silos et découverte du beau cloître roman, ainsi que de la magnifique bibliothèque. Chants grégoriens au sein de l'abbaye (sous réserve). Route pour Covarrubias, dont les ruelles historiques invitent à la promenade. À l’abri des remparts se nichent palais Renaissance, maisons à colombages, et belles places. Poursuite vers Soria qui a inspiré de nombreux poètes. Visite de San Juan de Duero, monastère du xiie siècle dont il ne reste que l'église et le cloître, marqués par les différents styles qui ont marqué l'Espagne : roman, gothique, et islamique. Puis, visite de l'ermita San Saturio à flanc de colline, au milieu d’un paysage à la beauté singulière sur les bords du Douro. Promenade au centre de Soria : institut Antonio Machado ; la plaza Mayor ; le palais de los Condes de Gómera, édifice Renaissance abritant le palais de justice ; rue Collado.

4e jour : Soria/Sigüenza/Cuenca.

Route pour Sigüenza, rose et ocre, dont la ville haute romaine et médiévale, avec son château, domine la ville basse, baroque. Passage par les ruelles étroites, bordées de maisons anciennes typiquement castillanes, la magnifique plaza Mayor du xvie siècle et visite (en espagnol) de la cathédrale et de son petit musée, puis de la Casa del Doncel et de l'église Santiago. Poursuite vers Cuenca dont la vieille ville pittoresque, nichée dans un site grandiose, est célèbre pour ses maisons suspendues (casas colgadas). Visites successives de la cathédrale gothique construite au xiiie siècle, remarquable pour la porte plateresque de la salle capitulaire ; le musée d’Art abstrait, installé dans une maison suspendue, premier musée d’art contemporain d’Espagne fondé dès 1966. Puis, la plaza de las Angustias avec son couvent franciscain (ext.).

5e jour : Cuenca/Campo de Criptana/Puerto Lápice/Almagro – sur les pas de Don Quichotte.

Journée sur les pas de Cervantes et de son célèbre personnage Don Quichotte. Découverte d'El Toboso pour y découvrir la maison de Dulcinea, qui a retrouvé après restauration son aspect du xive siècle, et le petit musée Cervantes dont la collection propose toutes les éditions du roman. Arrêt à Campo de Criptana pour ses fameux moulins à vent, ceux-là mêmes que Don Quichotte ne cessa de combattre. Déjeuner dans la Venta Del Quijote avant de prendre la route pour Almagro. Visite de l'une des plus séduisantes cités de Castille, qui connut son âge d'or sous Charles Quint. Découverte de sa plaza Mayor et de ses beaux palais (ext.), puis visite du Corral de Comedias : un théâtre permanent aménagé dans la cour intérieure d'un pâté de maisons, véritable joyau du xviie siècle, unique en Europe.

6e jour : Almagro/Cordoue.

Route pour Cordoue en passant par un domaine d’exploitation d’huile d’olive Oro Bailén. Visite (en espagnol) de l’exploitation. Poursuite vers Cordoue. Découverte de l’Alcázar (sous réserve), un ensemble de forteresse et palais, lieu de résidence des gouvernants de la ville et symbole de pouvoir. Parmi les vestiges du palais actuel subsistent les bains royaux, succession de petites salles inspirées des hammams arabes. Dans la grande salle, découverte de splendides et monumentales mosaïques romaines ainsi qu’un sarcophage romain. Le palais est entouré de beaux jardins animés par une enfilade de pièces d'eau et de terrasses bordées de cyprès. Spectacle équestre dans les Caballerizas.

7e jour : Cordoue.

Visite du centre historique de Cordoue : célèbre mosquée transformée en cathédrale sous Charles Quint (la Mezquita). Ce monument exceptionnel, chef-d’œuvre de l'architecture hispano-musulmane, témoigne des diverses influences culturelles. Entrée par la cour des Orangers calme et reposante, le plus ancien jardin arabe d’Espagne. Un agréable préambule avant de pénétrer dans la mosquée qui fut, en son temps, la plus grande du monde musulman. Greffée en son centre, la cathédrale chrétienne avec chapelles et chœur Renaissance, l'ensemble entouré d'une enceinte fortifiée. Puis promenade dans la Judería, célèbre pour son dédale de ruelles blanches qui s’ouvrent sur d’agréables patios intimes et ombragés. Visite du palais de Viana et son enfilade de patios et salles attenantes, parées de plafonds à caisson, tapisseries, collections de porcelaine et objets précieux. Après-midi libre.

8e jour : Cordoue/Mirandilla/Carmona.

Route pour la ganadería de Mirandilla sur les terres du marquis d’Albaserrada et découverte dans cette finca des méthodes d’élevage des taureaux de combat et petit spectacle : tienta dans les arènes (sous réserve). Déjeuner à la ganadería. Route vers Carmona, dont les églises, palais et murailles font partie de l'important patrimoine artistique de la vieille ville, dominée par les vestiges de l'Alcázar del Rey Don Pedro, imposante forteresse d'origine arabe (visite). Puis visite du couvent Santa Clara et poursuite vers les places San Fernando, de Abastos, porte de Séville et visite de l'Alcázar. Découverte d'une distillerie d'anis, la plus ancienne d'Andalousie.

9e jour : Carmona/Séville.

Route pour Séville, capitale andalouse aux influences métissées. Tour panoramique de la ville (ext.) : parc María Luisa conçu au xixe siècle abritant les édifices de l'exposition ibéro-américaine de 1929. La place d’Amérique et les beaux pavillons l’entourant, puis la spectaculaire place d’Espagne, grand hémicycle de 170 m, scandé par des colonnades, décoré de beaux azulejos et agrémenté de bassins. Visite de la grandiose cathédrale, édifiée à l’emplacement de la grande mosquée, dont subsistent encore la Giralda et la cour des Orangers. Le quartier de Santa Cruz, ancienne Juderia sévillane dont on appréciera la fraîcheur et l'élégance des ruelles : grilles ouvragées, patios fleuris, placettes plantées de palmiers et d'orangers. Visite de l'Alcázar, ensemble palatial, fruit de plusieurs phases successives de constructions. L'Alcázar almohade et ses jardins datent du xiie siècle, tandis que les salons de Charles Quint furent érigés au xiiie siècle et l’on doit le palais de Don Pedro, construit au xive siècle, à Pierre Ier (dit le Cruel). Ce palais constitue le noyau central du monument, il abrite le célèbre patio des Demoiselles, richement décoré. Promenade dans la succession de jardins intimistes l'entourant, belle démonstration de l'art arabe des jardins. Enfin, visite de la casa de Pilatos, exemple le plus remarquable de palais sévillan mêlant les styles Renaissance, mudéjar et baroque.

10e jour : Séville/Ronda.

Poursuite vers Ronda (arrêt dans une cave et dégustation). Découverte du quartier ancien (ext.) : Puente Nuevo ; quartiers juif et musulman ; passage devant le palais de Mondragón ; le palacio del Rey Moro ; visite du palais de San Juan Bosco ; église Santa Mar‎ía. Puis, la Plaza de Toros et visite du musée taurin.

11e jour : Ronda/Málaga/Paris.

Route pour Málaga. Tour panoramique en car puis visites consacrées à Picasso : sa maison natale, transformée en petit musée, l'église Santiago, aux décors mudéjar, où se rendait le jeune Pablo. Enfin, visite du musée Picasso. Transfert à l’aéroport et vol pour Paris.

À noter : les visites de ville se font majoritairement à pied. Les visites intérieures des églises sont sous réserve d'ouverture et en fonction des offices. La durée des visites guidées des musées est de 1 h 30 imposée par l'administration.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page