L'église Biete Ghiorgis à Lalibela A.V./ M. Mesure Rue de Bahar Dar au petit matin A.V./ B. Metzdorf Lecture d’un prêtre à Gondar A.V./ B. Metzdorf Les chutes du Nil Bleu A.V./ B. Metzdorf Enceinte impériale de Gondar A.V./B. Metzdorf Détail d’une fresque dans la cathédrale d’Axoum A.V./C. Palaprat Plafond peint dans l'église Debré Birhan Selassié à Gondar A.V./S. Tossounoglou L'église Biete Ghiorgis à Lalibela A.V./R. Albignac Jeune femme à Axoum A.V./D. Dauphin Vue sur les montagnes simiennes A.V./S. Tossounoglou
Circuit 15 jours / 12 nuits
Les temps forts

  • les châteaux et l’église Debré Birhan Sélassié à Gondar
  • les stèles et obélisques d’Axoum
  • Lalibela et ses églises excavées, classées par l’Unesco
  • l'excursion au parc du Simien

12 à 15 participants
Forfait par personne : à partir de 3 090
Ce circuit s’adresse à des voyageurs aguerris et en bonne condition physique. Hébergement dans les meilleurs hôtels possibles mais n'excluant pas un confort sommaire (coupures d’eau et d’électricité), avec plusieurs étapes en avion pour compenser la médiocrité du réseau routier et 3 randonnées nécessitant chaussures de marche et éventuellement bâtons de randonnée.

L’Éthiopie est une terre-refuge, une terre-musée : diversité ethnique et richesses culturelles y font la joie des voyageurs. Diversité ethnique d’abord, en raison de la multitude de peuples qui composent le pays. Diversité culturelle ensuite car le pays, fruit d’une histoire mouvementée, a longtemps été chrétien avant l’invasion des troupes musulmanes du sultanat d’Adad, au XVIe siècle. Les vestiges de l’histoire parsèment cet itinéraire, formant un chapelet d’églises extraordinaires. La religion orthodoxe pré-chalcédonienne y est encore vivace. Quant aux fêtes, elles apportent une dimension singulière au voyage.

1er jour : Paris/Addis Abeba.

Nuit à bord ; arrivée à Addis Abeba le lendemain matin.

Du 2e au 13e jour : découverte culturelle des hautes terres d’Abyssinie.

Addis Abeba (2 400 m d’alt.). Tour d’orientation et panorama sur l’actuelle capitale de l’Éthiopie, Addis Abeba – “la nouvelle fleur” en langue amharique – depuis les collines d’Entoto. Visite du Musée national dont la vedette est le squelette de Lucy, australopithèque découverte dans la vallée de l'Awash par l'américain Donald Johanson en 1974, et celui de Selam, australopithèque d'environ 3 ans dont la découverte remonte au début des années 2000.
Bahar Dar (1 850 m d’alt.). Située sur la rive sud du lac Tana, Bahar Dar est le principal réservoir du Nil Bleu. Panorama sur la ville, le lac et les sources du Nil depuis l’ancien palais de Haïlé Sélassié. Balade libre sur le sentier du lac d’où l’on peut voir, avec un peu de chance, des barques en papyrus (tanquois). Demi-journée d’excursion aux chutes du Nil Bleu à Tiss Isat. Route d’environ 30 km jusqu’au pont du xviie s. jeté au-dessus d’une étroite gorge, puis 30 mn de marche environ pour admirer le spectacle des chutes. Demi-journée d’excursion sur la presqu’île de Zeghé (accès en bateau). Marche de 30 mn à travers une végétation dense, peuplée de myriades d’oiseaux, pour découvrir la précieuse église d’Uhra Kidané Mehret (xviie s.) : manuscrits anciens, couronne, peintures, grand triptyque... Fête de Kidané Mehret pour le départ du 12.02. Également, visite de l’église d’Azoa Maryam aux très belles peintures marouflées sur ses murs et datant du xixe siècle.
Gondar (2 225 m d’alt.). Trajet matinal pour Gondar, ancienne capitale du pays, par la route longeant le lac à l’est : châteaux et vestiges ; palais des souverains Fasilades, Iyasu Ier, Bakkafa et Mentwab (xviie s.) ; bains de Fasilades, anciens thermes destinés au roi et son entourage ; église Debré Birhan Sélassié aux admirables peintures murales sur coton montrant des scènes bibliques. Fête de Timkat pour le départ du 17.01.
Journée d’excursion au parc du Simien et ses paysages impressionnants, habitat notamment du babouin Gelada, singe endémique des hauts plateaux éthiopiens. Possibilité de promenade à pied (2 h env.).
Lalibela (2 480 m d’alt.). Visite de la ville qui abrite une douzaine d’églises “cachées”, taillées dans la roche, situées de part et d’autre du Jourdain. Visite des principales églises, réparties en deux ensembles et classées au patrimoine mondial de l’Unesco. Demi-journée consacrée à l’ensemble nord : Biete Medhani Alem (“maison du Sauveur du monde”), Biete Maryam (“maison de Marie”) et quatre autres églises situées non loin. Demi-journée consacrée à l’ensemble sud : Biete Emmanuel, Biete Mercurios, Biete Abba Libanos, Biete Gabriel et, un peu à l’écart, la très célèbre Biete Ghiorgis (“maison de saint Georges”, édifiée selon un plan en croix grecque). Demi-journée d’excursion à l’église de Neakuto Le’ab, contenant d’importantes reliques (croix, tambour en argent, livres antiques…).
Axoum (2 130 m d’alt.). Première capitale historique, on retrouve à Axoum l’histoire légendaire du royaume de la reine de Saba. Découverte des grandes stèles et des obélisques de style typiquement axoumite. Visites : le bain de la reine de Saba ; la nécropole des rois axoumites (tombeau de Khaleb fait de blocs monumentaux) ; l’église Sainte-Marie-de-Sion qui renfermerait l’Arche d’Alliance, mythique pour les Éthiopiens (accès intérieur interdit aux femmes) ; les trônes et le musée attenant. En coïncidence avec les fêtes de Hossana pour le départ du 31.03, de Meskal pour le départ du 14.09 et d’Hidar Zion pour le départ du 17.11.
Journée de route entre Axoum et le Tigré est. Arrêts en cours de route : visite de la mosquée de Negash et du temple de Yeha (ive s. avant J. C.), le plus ancien édifice d'Éthiopie. Hébergement à Hawzien, Wukro ou Adigrat.
Le Tigré est. Découverte de deux églises du massif du Gheralta : l'église semi-troglodyte de Maryam Papasit, aux peintures du xive s. (belle marche d'1 h sur un terrain peu accidenté) et l'église semi-monolithique d'Abreha et Astbeha, qui date du ive s. (montée d’une soixantaine de marches). Le paysage est grandiose avec des montagnes rouges aux sommets déchiquetés et, dans la vallée, d'énormes sycomores. Aperçu de scènes de la vie quotidienne (troupeaux de vaches ou de chèvres conduits aux champs, travail des champs, locaux allant au marché...) ; avec, peut-être, la possibilité d'apercevoir une caravane de sel allant du désert du Danakil à Mekele... Hébergement à Mekele (2060 m), chef-lieu de la région du Tigré.

14e jour : Addis Abeba/Paris.

Nuit à bord.

15e jour : arrivée matinale à Paris.

À noter : le circuit de septembre montre un aspect inhabituel : le pays est verdoyant ; le Nil et les lacs et rivières sont à leur plus haut niveau.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page