Le Salon des Peintures du musée Jacquemart-André C. Recoura Le musée Jacquemart-André  Culturespaces/C. Recoura Le musée Jacquemart-André Paris Tourist Office/M. Bertrand
Journée
Les temps forts

  • De l'hôtel particulier parisien au domaine de Chaalis, les collections d'une famille d'esthètes
  • Sous la conduite de Sylvie Meyniel, conférencière

Nouveau
15 à 25 participants
Forfait par personne : à partir de 140

Alors que Paris change de visage grâce aux restructurations d'Haussmann et se dote d'un flamboyant opéra, le riche homme politique Édouard André confie à Henri Parent la construction d'un hôtel particulier luxueux en plein cœur du VIIIe arrondissement. Cet édifice moderne et raffiné sera le théâtre d'innombrables réceptions, mais devint surtout l'écrin privilégié de la collection d'art d'André et de son épouse Nélie Jacquemart. Restée veuve et sans descendance, cette dernière lèguera à l'Institut de France ses œuvres d'art, l'hôtel particulier mais aussi son domaine à Chaalis, à la condition de les ouvrir au public. C'est ainsi que naquirent deux musées qui portent encore aujourd'hui le nom de leurs fondateurs et en font perdurer la mémoire.

Matin

découverte du musée Jacquemart-André à Paris. Édifié à la fin du xixe siècle par Édouard André, ce palais allie audace architecturale et décors somptueux. Il abrite l’une des plus belles collections d’art italien en France avec notamment des œuvres de Mantegna, Uccello, Carpaccio, Botticelli et des fresques de Tiepolo. Déjeuner au restaurant.

Après-midi

départ en direction de Chaalis, pour une visite du château-musée Jacquemart-André, transformé au xixe s. par sa propriétaire en une demeure de grand collectionneur (peintures, sculptures, mobilier précieux, objets…). Poursuite par la visite de l’abbaye royale de Chaalis. Consacrée en 1219, celle-ci est le premier édifice cistercien touché par le style gothique. Les vestiges – tourelle d’escalier, croisillon nord du transept et chapelles rayonnantes, arcades de l’ancien cloître – sont autant de jalons propres à ressusciter la vie du lieu. La chapelle de l’abbé, bâtie vers 1250, rappelle, dans sa conception, la Sainte-Chapelle. Au passage, et ramenant à une époque plus contemporaine, un bronze marque la sépulture de Mme Jacquemart-André. Retour à Paris en fin d’après-midi.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page