Budva, église de la Sainte-Trinité A.V./C. Le Scao Les bouches de Kotor D.R. L’église Notre-Dame-du-Rocher, au Monténégro National tourism organization of Montenegro Dans les rues de Cetinje K. Wallis Vue sur Kotor et ses remparts Ggia Le village de Perast M. Konsek
Escapade 4 jours / 3 nuits
Les temps forts

  • Les spectaculaires bouches de Kotor
  • La ville de Kotor, classée au patrimoine mondial de l’Unesco

15 à 25 participants
Forfait par personne : à partir de 1 080
Du 15 au 18/10/2020

Issu de la partition de l’ex-Yougoslavie, le Monténégro, petit État au riche passé historique, bénéficie d’une géographie exceptionnelle. Adossé aux Alpes dinariques et pénétré par les célèbres bouches de Kotor, il nous dévoile des villes d’allure vénitienne bien préservées, dans un climat d’une grande douceur où les habitants accueillent les voyageurs encore peu nombreux avec plaisir. Une escapade qui mêle harmonieusement nature et culture.

1er jour : Paris/Dubrovnik (Croatie)/Herceg Novi (Monténégro).

Envol pour Dubrovnik, puis trajet en car le long de la côte. Entrée sur le territoire monténégrin et arrêt à Herceg Novi à l’entrée des Bouches de Kotor, charmante petite bourgade d’allure baroque aux nombreuses placettes et églises dissimulées derrière des remparts. Visite du monastère de Savina datant du xie s. d’où la vue est somptueuse sur les bouches de Kotor ; son église détient de belles fresques gothiques et des pièces inestimables qui ont par miracle échappé aux pillages au cours des temps. Installation à l’hôtel, dîner et nuit.

2e jour : Herceg Novi/Bouches de Kotor/Perast/Kotor/Budva.

Le matin, trajet inoubliable le long des bouches de Kotor qui s’enfoncent dans les terres sur 28 km, encadrées par les Alpes dinariques. Arrêt à Perast, petite ville d’allure vénitienne aux multiples palais, chapelles, églises… Courte navigation de 5 mn jusqu’à l’îlot artificiel, plateforme réalisée par l’homme au cœur de la baie où se trouve posée Notre-Dame-du-Rocher qui détient une icône témoignant de la foi chrétienne de générations de marins. Poursuite jusqu’à Kotor et visite de la ville, inscrite au patrimoine de l’humanité. Enserrée dans d’impressionnants remparts (4 km), la petite cité cache un dédale de ruelles, la cathédrale Saint-Tryphon aux fresques du xive s. (visite), une tour horloge, une place d’armes, des palais des xviie et xviiie s... L’après-midi, poursuite le long de la baie vers la station balnéaire de Budva. Dîner et nuit.

3e jour : Budva – excursion à Cetinje, au monastère de Gradiste et à Petrovac.

Le matin, départ pour Cetinje, considérée comme la capitale historique du pays. Visite de l’ancienne résidence princière de Nicolas Ier, roi du Monténégro, et découverte des immeubles Art nouveau, parcs, ambassades et églises qui donnent à la ville un charme d’antan. Visite du monastère orthodoxe. L’après-midi, retour vers la côte adriatique et visite du monastère de Gradiste dont les églises abritent de jolies fresques. Retour à Budva via Petrovac et une agréable promenade en bord de mer.

4e jour : Budva/Dubrovnik (Croatie)/Paris.

Le matin, visite de la vieille citadelle de Budva édifiée au xve s. selon les critères architecturaux vénitiens : le dallage, les charnières des portes, la décoration des façades et les trois belles églises qui traduisent cette influence très bien respectée et conservée, malgré les deux tremblements de terre dont la ville fut victime. La cité s’étend sur une presqu’île entourée de remparts qui la distingue de la partie balnéaire. Puis, trajet vers la Croatie. Déjeuner libre en cours de route. Poursuite jusqu’à l’aéroport de Dubrovnik et vol retour pour la France.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page