Le village d'Avlemonas sur Cythère G. Da Vestiges de l'Héraion au cap de Perachora G. Koronaios Le port de Kalamata Eras Vestiges du théâtre de Sparte Wiki CC Le village de Dimitsana G. Da Sur le site de Mystra G. Ziegler<BR /> L'amphithéâtre d'Ithomi S. Artinger Vue aérienne d'Hydra dronepicr Tolo et sa baie E. Gergely
Circuit 11 jours / 10 nuits
Les temps forts

  • Némée, lieu mythologique dont Héraclès fut le héros
  • Mystra, classée au patrimoine mondial de l’Unesco
  • Cythère, l’île de Vénus, rendue célèbre par Watteau et Baudelaire
  • Hydra, île du golfe Saronique

Nouveau
15 à 20 participants
Forfait par personne : à partir de 2 000

Loin des grandes villes et de leurs monuments mondialement célébrés, la Grèce abrite une foule de sites plus confidentiels, de villages passionnants et plein de charme, de petits musées qui révèlent maints trésors antiques... sans oublier une douceur de vivre au cœur de paysages où mer et montagne se rencontrent. Cet itinéraire invite à savourer toutes les saveurs de ce pays à nul autre pareil !

1er jour : Paris/Athènes.

2e jour : Athènes/Pérachora/Némée/Dimitsana (250 km).

Départ pour le cap de Pérachora et découverte des vestiges de l'Héraion, sanctuaire dédié à Hera. Continuation vers Nemée au sud de la Corinthie : dégustation de vin et déjeuner dans le domaine viticole ,puis visite du site, ancien site religieux antique célèbre dans la mythologie grecque pour être le lieu où Héraclès terrassa le lion Némée. Le lieu est surtout connu pour les jeux qui figuraient parmi les quatre grandes manifestations sportives du monde grec : vestiges du temple de Zeus, une palestre, un gymnase ainsi que l’emplacement du stade et du musée. Poursuite vers Dimitsana, village d'Arcadie au cœur du Péloponnèse.

3e jour : Dimitsana/Loussios/Stemnitsa/Kalamata (100 km).

Balade à pied dans le village au nom slave dominant les gorges du Loussios, ancienne capitale de l’Arcadie au XVIIIe siècle. Dans cet ancien foyer de l’hellénisme, découvertes extérieures : le quartier de Platsa et ses ruelles pavées de lauzes, mais aussi ses maisons cossues d’artisans et de notables, et visite de son Musée hydraulique. Puis, départ, sous réserve de bonnes conditions météorologiques, vers les gorges du Loussios, du nom de la rivière traversant la vallée de 5 km de long qui abrite, dans un paysage de rocaille et de maquis, les gorges les plus spectaculaires de Grèce. Poursuite vers Kalamata via Stemnitsa, village de montagne réputé depuis l’époque ottomane pour ses fonderies et son orfèvrerie. Découverte extérieure du centre : la Grand-Place du bourg, l’église Saint-Georges, maisons traditionnelles en pierre du XVIIIe s. aux allures de forteresses...

4e jour : Kalamata – excursion à Ithomi (100 km).

Excursion à Ithomi, l’ancienne Messène, fondée au IVe s. avant J.-C. afin de stopper l’expansion et la domination de Sparte. Découverte des vestiges : fortifications, amphithéâtre, fontaine d’Arsinoé, agora, sanctuaire d’Asclépios, stade... Visite du musée abritant les objets retrouvés lors des fouilles. Puis, découverte d'une fromagerie. Retour à Kalamata, grande cité vivant essentiellement du commerce des produits agricoles : olives, figues sèches et le pastelli, sorte de nougat à base de graines de sésame grillées et de miel.

5e jour : Kalamata/le Magne/Sparte (230 km).

Journée consacrée à la découverte de la péninsule sauvage du Magne et de ses villages aux maisons-tours agrippées à la roche (Aeropoli, Géroliménas, Vathia...). Ces derniers sont situés au pied du mont Taygète (2 404 m d'altitude), autant source de fascination que d'imagination, comme en témoignent les nombreux mythes qui lui sont associés. Poursuite vers Sparte, capitale de la région de la Laconie et ancienne rivale d'Athènes.

6e jour : Sparte/Mystra/Monemvassia (100 km).

Découverte du site de Mystra, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, qui fut, avec Constantinople et le mont Athos, un grand foyer de culture et d’art byzantins. Quelques magnifiques églises et monastères riches en fresques et trésors témoignent encore de cette “Pompéi byzantine”. Puis, visite du musée de l'Huile d'olive à Sparte. Poursuite de la route jusqu’à Monemvassia, l’ancienne Malvoisie, et découverte du beau village fortifié sur sa presqu’île. Balade dans la ville basse, qui reste depuis le Moyen Âge le centre commerçant et artisanal, jusqu'à la place publique de la cité médiévale, s’ouvrant en balcon sur la mer, à mi-parcours de la Mesi Odos (voie antique). Elle est dominée par la façade de l’ancienne cathédrale du Christ-au-Calvaire, une basilique à trois nefs laissant imaginer l’importance de la population locale au Moyen Âge.

7e jour : Monemvassia/Neapoli/l’île de Cythère (90 km et 1 h 15 de traversée env.).

Départ pour Neapoli et embarquement en ferry pour une traversée vers Cythère, l’île d’Aphrodite pour les Grecs de l’Antiquité, celle de Cérigo pour les Vénitiens et un repère idéal pour les pirates. Située à mi-chemin du Péloponnèse et de la Crète, à la jonction des eaux des mers Égée et Ionienne, l’île est réputée pour ses nombreux paysages, ses villages traditionnels aux ruelles blanches et fleuries, ses églises byzantines et ses belles plages de l’est. Découverte du pittoresque village d'Avlemonas sur la côte est de l'île. Ensuite, à l'intérieur de l'île, visite des villages de Potamos et Mylopotamos (petite marche à la cascade et au vieux moulin).

8e jour : l’Île de Cythère/Neapoli/Sparte (140 km et 1 h 15 de traversée).

Visite du village de Kapsali avec le monastère Saint-Jean (sous réserve). Puis, découverte de Kithira, la capitale, aux maisons d’architecture vénitienne, dominée par un kastro du XVIe siècle. Poursuite avec la visite du Musée archéologique (sous réserve) abritant une collection d’objets de l’époque minoenne. Embarquement pour Neapoli puis route pour Sparte.

9e jour : Sparte/Tégée/Tolo (130 km).

Départ vers Tolo, station balnéaire de la région d'Argolide. En route, cours de cuisine avec déjeuner puis découverte de Tégée, ancienne cité d'Arcadie, près de l'Argolide. Elle fut longtemps adversaire de Sparte mais se soumit vers 550 avant J.-C. Visite des vestiges du temple d'Athéna Aléa et son musée.

10e jour : Tolo – excursion sur l'île d'Hydra (180 km et 50 mn de traversée A/R).

Route vers Metochi et embarquement pour l’île d’Hydra, ancien repaire de corsaires devenu une station balnéaire très prisée l’été. Ses marchands contribuèrent à en faire l’une des grandes puissances navales de la mer Méditerranée à l’époque moderne. Ses armateurs et ses navires jouèrent un rôle déterminant lors de la guerre d'indépendance grecque. Elle forme aujourd’hui l’essentiel du territoire de la municipalité qui porte son nom. Promenade dans la ville d’Hydra, à travers les ruelles à la découverte des maisons néo-classiques. Embarquement pour la traversée retour, poursuite en car vers Tolo.

11e jour : Tolo/Nauplie/Athènes (180 km)/Paris.

Le matin, découverte de la petite ville de Nauplie et son musée archéologique. Puis, transfert à l'aéroport d'Athènes et vol pour Paris.


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour consulter les disponibilités de ce séjour
Dates et prix

Haut de page